Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Maladies infectieuses
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-11-21
Fil actus Santé

Tags: VIH/sida -  épidémie - 
VIH/sida : l’épidémie recule - Fil actus Santé
VIH/sida : l’épidémie recule

C’est un fait : la pandémie de VIH/sida a marqué le pas fin 2011. D’après le rapport annuel du programme des Nations Unies de lutte contre le SIDA (Onusida), publié hier, les nouvelles infections ont diminué de 22 % en dix ans à la surface du globe. Si la propagation continue, les programmes de dépistage, de traitement et de prévention ont permis de ralentir considérablement la diffusion du virus. C’est “une nouvelle ère d’espoir” qui s’ouvre, d’après la conclusion des experts de l’Onusida.

Publicité

Actuellement, dans le monde, 34 millions de personnes vivent avec le sida, soit 0,8% des adultes (15-49 ans). Si le chiffre reste important, la plupart des indices dévoilés hier par l’Onusida lors de la présentation de son rapport annuel, sont plutôt encourageants et vont dans le sens d’un enrayement progressif de la pandémie. Pour la cinquième année consécutive, le nombre de morts liés au virus, ainsi que le nombre de nouvelles infections a diminué. Le nombre d’enfants contaminés est aussi en baisse. Ces données confirment l’efficacité des politiques de prévention et d’accès aux traitements antirétroviraux à grande échelle, mises en place par la communauté internationale depuis maintenant plusieurs années.

Alors qu’en 2010, 1,8 millions de personnes séropositives décédaient des suites de l’infection au VIH, elles ne sont plus que 1,7 millions en 2011. Cette baisse relative de mortalité est particulièrement marquée sur le continent africain. En six ans, le recul du nombre de décès avoisine les 30 %.

Par ailleurs, l’année dernière, ont été recensées à travers le monde un peu plus de 2,5 millions de nouvelles contaminations, soit un peu moins qu’en 2010. En 10 ans, on estime que la baisse du nombre de nouvelles infections est proche de 22 %. De même, c’est en Afrique subsaharienne, pourtant région du monde la plus touchée, que les progrès sont les plus importants. Ainsi, au Malawi, le taux de contamination a chuté de plus de 74 %.

Dans leur rapport, les experts de l’Onusida s’inquiètent du fort taux de contamination dans certaines régions du monde, telles les Caraïbes, l'Europe de l'Est, et l'Asie centrale, où plus de 1 % de la population serait contaminée.

En conclusion, si nous sommes à l’aube d' “une nouvelle ère d’espoir”, le manque de financement reste un frein à la généralisation des traitements antirétroviraux, seule solution ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2012-11-21 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: ONUSIDAAccéder à la source


Publicité

En savoir plus