Publicité
Accueil > Politique de Santé - Santé publique > Cardiologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-11-23
Politique de Santé - Santé publique

Tags: AVC -  HAS - 
Accident vasculaire cérébral : nouvelles recommandations de la HAS - Politique de Santé - Santé publique
Accident vasculaire cérébral : nouvelles recommandations de la HAS

Afin d’améliorer la qualité de vie des patients après un accident vasculaire cérébral (AVC), la Haute Autorité de Santé (HAS) vient d’émettre une série de nouvelles recommandations concernant sa prise en charge, car il est actuellement considéré comme la première cause de handicap acquis chez l'adulte. En premier lieu, il est conseillé aux médecins de mettre en place, le plus tôt possible après l’AVC, une rééducation motrice en combinant différentes méthodes.

Publicité

En France, on estime que 130 000 nouveaux cas d'AVC surviennent chaque année, dont un quart chez les moins de 65 ans. Par ailleurs, un peu plus de 500 000 français vivraient avec des séquelles, suite à un AVC (paralysie partielle ; difficultés à accomplir des gestes ; troubles de la sensation, de la vue, ou de la parole). Troisième cause médicale de décès en France, après le cancer et la crise cardiaque, les AVC sont la conséquence de l'obstruction d'un vaisseau dans le cerveau, ou d'une hémorragie interne.

La rapidité d’action et de décision est primordiale dans la prise en charge d’un AVC. Plus vite est le patient entre les mains de personnels de santé qualifiés, moins il devrait avoir de séquelles. Il en est de même pour les soins de suite. C’est pour cette raison que la HAS vient d’éditer un nouveau guide de bonnes pratiques concernant les AVC et la rééducation qui s’en suit. Elle recommande donc une mise en place rapide du renforcement musculaire, ainsi que des séances de rééducation à la marche. Le but est d’améliorer sur le long terme la qualité de vie du patient.

Dans son rapport, l’organisme de santé souligne aussi l’importance d'une meilleure information du patient et de son entourage pour lui permettre de recouvrir rapidement et durablement ses capacités de mouvement. A cette fin, la HAS dresse une liste des méthodes de rééducation motrice manuelles ou instrumentales, en fonction des phases de prise en charge : phase aiguë jusqu'à 14 jours après l'AVC ; phase subaiguë de 14 jours à 6 mois après l'AVC ; phase chronique.

Article écrit le 2012-11-23 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: HASAccéder à la source


Publicité

En savoir plus