Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2012-12-10
Fil actus Santé

Tags: Maladie d'Alzheimer -  stimulation éléctrique - 
Alzheimer : un pacemaker pour stimuler le cerveau … - Fil actus Santé
Alzheimer : un pacemaker pour stimuler le cerveau …

Aux États-Unis, des neurochirurgiens viennent de lancer un essai clinique consistant à implanter chez un patient atteint par la maladie d’Alzheimer un « pacemaker cérébral ». C’est la première fois que la technique de la stimulation cérébrale profonde est utilisée pour ralentir l’évolution de cette affection neurodégénérative.

Publicité

Jusqu’à présent, seules les personnes touchées par la maladie de Parkinson bénéficiaient de la technique de la stimulation cérébrale profonde. Cette méthode est employée à des fins thérapeutiques dans le but de réduire les tremblements et d’améliorer la qualité de vie. Les nombreuses études portant sur ce traitement de choc montrant une efficacité similaire à celle obtenue avec les médicaments existants, la question s’est posée de savoir si cette méthode pouvait avoir un intérêt pour les patients Alzheimer.

Testée en 2010 sur 6 patients canadiens, la stimulation cérébrale profonde a montré des bénéfices thérapeutiques, avec une augmentation de l'activité neuronale tout au long de l’expérience qui a duré 13 mois. Afin de pérenniser l’apport de cette méthode sur les personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer, William S. Anderson et ses collègues neurochirurgiens de l'hôpital Johns Hopkins (Etats-Unis) viennent d’installer dans le cadre d’un essai clinique, pour la première fois, un « pacemaker », dans le cerveau d’un patient présentant les premiers stades de l’affection. La méthode consiste à percer des petits trous dans la boite crânienne afin d’implanter de chaque côté du cerveau des fils envoyant des impulsions électriques pour le stimuler.

Soutenus par les National Institutes of Health (NIH), les chercheurs devraient équiper 40 autres patients d’ d’ici à la fin de l’année 2013. Alors qu’aucun traitement n’est véritablement efficace pour enrayer sur le long terme le processus évolutif de la maladie d’Alzheimer, cette nouvelle approche thérapeutique est une lueur d’espoir pour les malades et leur famille…

Article écrit le 2012-12-10 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus