Publicité
Accueil > Revue de presse > Hématologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2012-12-11
Revue de presse

Tags: Celgene -  syndromes myélodysplasiques - 
Une étude d'évaluation du dosage et de la fréquence d'administration de la thérapie épigénétique orale CC-486 chez les patients présentant un risque faible de contracter des syndromes myélodysplasiques... - Revue de presse
Une étude d'évaluation du dosage et de la fréquence d'administration de la thérapie épigénétique orale CC-486 chez les patients présentant un risque faible de contracter des syndromes myélodysplasiques...

Une étude d'évaluation du dosage et de la fréquence d'administration de la thérapie épigénétique orale CC-486 chez les patients présentant un risque faible de contracter des syndromes myélodysplasiques a été présentée lors de la rencontre annuelle de l'American Society of Hematology.

Publicité

Celgene International Sàrl, une filiale de Celgene Corporation, a annoncé aujourd'hui que des données provenant d'une étude de phase I portant sur la thérapie épigénique orale CC-486 (azacitidine orale) chez des patients présentant un risque faible de contracter des syndromes myélodysplasiques (SMD) ont été présentées lors de la 54e rencontre annuelle de la American Society of Hematology, qui s'est tenue à Atlanta, en Géorgie.

Dans cette étude, des patients présentant un risque faible (IPSS faible ou INT-1) de contracter des syndromes myélodysplasiques et dépendant de transfusions de globules rouges et/ou thrombocytopéniques, ont été recrutés pour recevoir une dose quotidienne d'azacitidine orale 300mg pendant 14 ou 21 jours de chaque cycle de 28 jours. La réponse de sécurité et hématologique a été évaluée chez tous les patients.

Au début de l'étude, 40% des patients n'avaient encore jamais été traités pour des syndromes myélodysplasiques (à l'exception des transfusions), 45% avaient reçu des agents stimulant l'érythropoïèse (ASE) et 15% avaient reçu des facteurs de croissance de globules blancs. Lorsque l'analyse a été effectuée, 53 patients avaient été recrutés.

Après sept cycles de traitement en moyenne pour la branche de traitement de 14 jours, contre cinq en moyenne pour celle de 21 jours, les évènements hématologiques indésirables de grade 3/4 les plus courants dans la première branche de traitement étaient l'anémie (11,5%), la thrombocytopénie (11,5%) et la neutropénie (7,7%) et, dans la deuxième, la neutropénie (18,5%), la neutropénie fébrile (11,1%) et l'anémie (7,4%). Les évènements hématologiques indésirables de grade 3/4 les plus courants étaient la pneumonie (15,4%), les vomissements (7,7%), la diarrhée (7,7%) et la cellulite (7,7%) dans la branche de traitement de 14 jours, et la diarrhée (11,1%) et les vomissements (7,4%) dans la branche de 21 jours. Au moment de la collecte des données, 36 patients avaient interrompu leur traitement, dont huit ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2012-12-11 par Business wire
Source: communiqué de presse Celgene


Publicité

En savoir plus