Publicité
Accueil > Actualité médicale > Maladies infectieuses
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-01-24
Actualité médicale

Tags: Grippe -  Virus -  Moratoire -  H5N1 - 
Grippe : reprise des recherches sur le virus mutant H5N1 transmissible entre êtres humains - Actualité médicale
Grippe : reprise des recherches sur le virus mutant H5N1 transmissible entre êtres humains

En novembre 2011, l’affaire avait fait grand bruit. Des chercheurs américains et néerlandais avaient réussi à créer par mutation génétique une souche du virus H5N1 transmissible d’homme à homme. En raison des risques de réappropriation de ces travaux scientifiques par des bioterroristes, les recherches avaient été suspendues et les publications épurées. Après plus d’un an d’interruption et la mise en place d’un moratoire, les chercheurs à l’origine de cette découverte viennent d’annoncer dans les revues Science et Nature la reprise rapide de leurs travaux…

Publicité

Depuis plus d’un an, les chercheurs néerlandais et américains, à l’origine de la création en laboratoire par mutations d’un virus H5N1 capable de se transmettre facilement entre mammifères, sont à l’arrêt. Après l’annonce de leur découverte, une véritable polémique est née au sein de la communauté scientifique et des pouvoirs publics des pays concernés.

Tout a commencé par l’étude du virus de la grippe H5N1 et de son mode de transmission à l’homme. Cet agent pathogène, présent plus particulièrement chez la volaille d'élevage et les oiseaux sauvages, s’est montré particulièrement dangereux pour l’homme, entraînant en 2003 le décès de 360 personnes. Avec un taux de mortalité dépassant les 60 %, ce virus est heureusement difficilement transmissible entre êtres humains. C’est afin de prévenir tout risque de mutation, que les chercheurs américains et néerlandais ont mené des travaux expérimentaux, financés partiellement par les Instituts nationaux américains de la santé (NIH), pour comprendre par quels biais, H5N1 pourrait devenir contagieux chez l’Homme.

En raison des risques de bioterrorisme, tout s’arrête en novembre 2011, quand le Bureau national américain de la science pour la biosécurité (NSABB) demande aux revues Science et Nature de ne pas publier les résultats de recherche, jugés trop sensibles.

Afin d’éteindre la polémique, les chercheurs impliqués avaient décidé en janvier 2012, de mettre un moratoire volontaire de 60 jours. Le temps pour eux de montrer à la communauté scientifique et aux pouvoirs publics des pays concernés, que leurs travaux s’inscrivaient dans une véritable démarche de Santé publique et qu’ils mettraient en œuvre les mesures de sécurité nécessaires pour prévenir tout risque de récupération.

Le moratoire aura finalement duré un an. Ce matin, dans les revues Nature et Science, 40 chercheurs originaires de 12 pays ont décidé de mettre fin ce dernier estimant que les preuves de sûreté concernant ces ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2013-01-24 par Olivier Frégaville-Arcas _ information hospitalière
Source: AFP Accéder à la source

Mots clés: Grippe Virus Moratoire H5N1


Publicité

En savoir plus

(crédit photo : Virus de la grippe © Wikimedia commons)