Publicité
Accueil > Vie professionnelle > Revue de presse
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2013-01-24
Vie professionnelle

Tags: Marisol Touraine -  ARS - 
ARS : chronique d’une réorganisation annoncée - Vie professionnelle
ARS : chronique d’une réorganisation annoncée

Ce matin, à l’occasion de la cérémonie des vœux à la presse, Marisol Touraine, ministre de la Santé, a fait part de son intention de lancer une vaste réorganisation des agences de santé, et la mise en place d’un décret encadrant très strictement les conflits d'intérêts entre professionnels de santé et laboratoires pharmaceutiques.

Publicité

C’est une véritable refonte de l’administration travaillant dans le domaine de la santé, que souhaite Marisol Touraine. En effet, ce matin, dans son allocution aux journalistes, la ministre de la Santé a estimé qu’actuellement, trop d’agences et d’opérateurs publics intervenaient dans ce domaine, empêchant selon elle, un fonctionnement satisfaisant.

Par ailleurs, suite à la polémique autour des pilules des 3eet 4e générations, la Ministre a souligné l’importance de revoir le système de surveillance des effets indésirables des médicaments : la pharmaco-vigilance. En effet, plusieurs études récentes ont montré une des failles du système d’alerte : le manque d’information et de coordination entre les trois instances de santé publique : Haute Autorité de santé (HAS) , Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), et services de pharmaco-viligance. Il a été notamment constaté que ces derniers avaient peu fait remonter les signalements d’effets cardiovasculaires des pilules de nouvelles générations par rapport à celles de 2e génération.

En parallèle, Marisol Touraine a annoncé la mise en place du décret d’application de la loi de décembre 2011 sur la sécurité des médicaments, concernant la réglementation des conflits d'intérêts entre professionnels de santé et industriels de santé. Ainsi, les entreprises produisant ou commercialisant des produits de santé auront pour obligation de rendre toutes conventions et tous avantages à l’égard de professionnels de santé. En cas de non-respect, des sanctions pénales pourront être appliquées…

Article écrit le 2013-01-24 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus

(crédit photo : Marisol Touraine © Wikimedia Commons)