Publicité
Accueil > Actualité médicale > Endocrinologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-02-12
Actualité médicale

Tags: Obésité -  surpoids -  métabolisme -  allergies -  asthme - 
Les effets minceurs d’un anti-allergique… - Actualité médicale
Les effets minceurs d’un anti-allergique…

Utilisé pour traiter des allergies et des aphtes buccaux, l’Amlexanox® pourrait bien avoir des vertus métaboliques insoupçonnées. D’après une étude parue dans la dernière édition de la revue Nature Medecine, des chercheurs américains auraient montré que, chez la souris, ce médicament pouvait réduire l’obésité et la stéatose hépatique.

Publicité

Lors d’un régime, si dans un premier temps l’organisme se laisse affamer, dans un second temps, il met en place un métabolisme d’épargne. C’est notamment pour cette raison que les derniers « kilo » sont toujours très difficile à perdre. Des études antérieures ont montré que deux gènes IKKE et TBK1 étaient impliqués dans la cascade d’évènements qui amène l’organisme à réduire son métabolisme pour compenser la diminution d’apport de calories.

Face à ce constat, Alan Saltiel et ses collègues de l’Université du Michigan ont mis en place un essai sur les souris afin de tester différentes molécules susceptibles de contourner la mise en place de ce métabolisme d’épargne. Après divers tests, les chercheurs ont découvert que l’Amlexanox®, un médicament prescrit au Japon et aux États-Unis pour traiter l’asthme et les aphtes, pourrait bien être le candidat idéal pour aider les personnes en surpoids à perdre plus facilement du poids. En tout cas, il a permis à des souris obèses en raison d’une suralimentation ou d’une modification génétique,de maigrir plus facilement.

D’après les données recueillies par l’équipe d’Alan Saltiel, l’Amlexanox® agit sur le métabolisme des rongeurs, ce qui leur permet de perdre du poids mais aussi permettrait de corriger certaines anomalies métaboliques induites par l’obésité.

Forts de ces résultats encourageants, les chercheurs américains vont mettre en place un essai clinique sur l’homme pour vérifier l’efficacité de ce médicament sur l’homme…

Article écrit le 2013-02-12 par Olivier Frégaville-Arcas _ information hospitalière
Source: Eurekalert Accéder à la source

Mots clés: Obésité surpoids métabolisme allergies asthme


Publicité

En savoir plus