Publicité
Accueil > Fil actus Santé > cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-02-14
Fil actus Santé

Tags: amiante -  mésothéliome -  cancer -  mortalité - 
Amiante : le pic de mortalité par cancer de la plèvre aurait été déjà atteint

 - Fil actus Santé
Amiante : le pic de mortalité par cancer de la plèvre aurait été déjà atteint

D’après une étude menée par l'Institut de Veille Sanitaire (InVS), en collaboration avec le Centre d'épidémiologie sur les causes médicales de Décès (CépiDc) de l'Inserm, le pic de mortalité par mésothéliome, aussi appelé cancer de la plèvre, aurait déjà été atteint sur le territoire français. Toutefois, dans les prochains 40 ans, on devrait encore déplorer, selon les spécialistes, entre 18 000 et 25 000 décès des suites de cette maladie intimement liée à une exposition prolongée à l'amiante.

Publicité

Forme rare et virulente de cancer, le mésothéliome touche plus particulièrement le revêtement des poumons, plus connu sous le nom de plèvre. L'amiante, soit sur son lieu de travail, soit par contact avec une personne ayant transporté sur ses vêtements ou dans ses cheveux des fibres en contenant. Depuis janvier 2012, cette tumeur spécifique fait partie des maladies à déclaration obligatoire en France. Bien qu'interdite depuis 1997, l'amiante reste encore présente, d’après les spécialistes, dans de nombreux bâtiments.

Face à ce scandale sanitaire qui est à l’origine de nombreux décès, des chercheurs de l’InVS ont mené une enquête très approfondie sur l’évolution de la mortalité suite aux périodes d'exposition maximale à cette fibre minérale, entre 1950 et 1975. Ils ont ainsi pu constater que selon toute vraisemblance le pic de mortalité par cancer de la plèvre pourrait bien avoir déjà été atteint au tout début des années 2000. A cette époque, chaque année entre 600 et 800 hommes et entre 100 et 200 femmes décédaient des suites de cette maladie.

D’après les informations fournies par le CépiD, la mortalité par mésothéliome serait en train de décroître. Toutefois, les chercheurs estiment que d’ici à 2050 plus de 18 à 25 000 décès pourraient encore être dus à ce type de cancer lié à l’exposition à l’amiante…

Article écrit le 2013-02-14 par Olivier Frégaville-Arcas - Information hospitalière
Source: Accéder à la source


Publicité

En savoir plus