Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-02-19
Fil actus Santé

Tags: Maladie d'Alzheimer -  protéine tau - 
La progression de la maladie d’Alzheimer ralentie par un régime alimentaire hypo-protéiné… - Fil actus Santé
La progression de la maladie d’Alzheimer ralentie par un régime alimentaire hypo-protéiné…

Et si un changement d’alimentation était la clé pour ralentir l’évolution de la maladie d’Alzheimer? C’est le constat réalisé chez la souris par des chercheurs américains, qui publient leurs travaux dans la dernière édition de la revue Aging Cell. Si pour l’instant, ils n’en sont qu’au stade de l’hypothèse, plusieurs essais cliniques pourraient voir le jour rapidement pour confirmer les effets bénéfiques d’un régime hypo-protéiné sur certaines maladies neuro-dégénératives.

Publicité

En étudiant l’impact de l’alimentation sur la progression de la maladie d’Alzheimer sur un modèle de souris génétiquement modifiées, Valter Longo et ses collaborateurs de l’USC Davis School of Gerontology ont découvert que les rongeurs, ayant un régime alternant toutes les deux semaines durant 4 mois une alimentation normale et une alimentation restreinte en protéines mais complétées par des acides aminés spécifiques, voyaient une amélioration de leur symptômes. En effet, contrairement aux observations faites sur les animaux ayant eu un régime alimentaire normal, les chercheurs ont constaté chez ces derniers une amélioration de la mémoire, ainsi qu’un ralentissement de la progression de la maladie.

Une analyse plus poussée a permis à l’équipe de Valter Longo de mettre en évidence chez les souris ayant un régime hypo-protéine une baisse de la concentration de la protéine tau au niveau des neurones. Cette découverte pourrait expliquer le ralentissement de la progression de la maladie d’Alzheimer chez les animaux, la protéine tau étant un des éléments biologiques caractéristiques de cette maladie neurodégénérative.

Face à ces données, les chercheurs américains espèrent rapidement mettre en place des essais cliniques afin de déterminer si chez l’homme un régime alimentaire particulier influe aussi sur l’évolution de la maladie d’Alzheimer…

Article écrit le 2013-02-19 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: Science DailyAccéder à la source


Publicité

En savoir plus