Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Maladies infectieuses
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-02-20
Fil actus Santé

Tags: coronavirus -  SRAS -  Pneumonie -  OMS - 
Nouveau coronavirus : l’OMS appelle à une vigilance renforcée - Fil actus Santé
Nouveau coronavirus : l’OMS appelle à une vigilance renforcée

Depuis son apparition en juin dernier, Ncov, un nouveau coronavirius apparenté au Sras, continue tranquillement sa propagation à travers le monde et fait une douzième victime : un patient britannique. Face à l’évolution à travers le monde de ce virus responsable d’infections respiratoires sévères, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) tire la sonnette d’alarme et conseille à l’ensemble de cses États Membres de mettre en place une surveillance accrue des infections respiratoires aigües (IRA) sévères.

Publicité

Tout a commencé en juin dernier, quand un homme de 60 ans, hospitalisé en Arabie saoudite pour des troubles graves de la respiration liés à une pneumologie, meurt peu de temps après son admission. Très vite, les médecins ayant tenté de le ranimer, font examiner des échantillons biologiques par un laboratoire néerlandais spécialisé dans les maladies infectieuses. Le verdict est sans appel : C’est un nouveau coronavirus jamais identifié jusqu’alors. L’alerte est donnée. Très vite l’OMS met en place un système de surveillance, d’autant que ce nouveau virus est de la même famille que l’agent pathogène qui en 2003 a été à l’origine de l’épidémie de syndromes respiratoires aigus sévères (SRAS) entraînant la mort de plus de 800 personnes à travers le monde.

En huit mois, le Ncov a déjà fait douze victimes et plus inquiétant, d’après les dernières informations recueillies par l’OMS, il pourrait se transmettre d’Homme à Homme. En effet, le dernier cas recensé en Grande-Bretagne, est de la même famille qu’un autre patient présentant des symptômes pulmonaires similaires entraînant une détresse respiratoire importante. Toutefois, les spécialistes estiment que l’agent pathogène est faiblement contagieux.

Actuellement, ce nouveau coronavirus a été identifié au Qatar, en Arabie saoudite, en Jordanie et au Royaume-Uni depuis peu. Avec l’apparition de ce nouveau foyer et à 4 nouveaux cas, l’OMS invite ses pays membres à renforcer leur surveillance.

En France, pour parer à toute éventualité d’épidémie, l’Institut Pasteur s’est préparé depuis plusieurs mois, notamment en se dotant d’un système capable de dépister facilement le nouveau coronavirus dans des prélèvements biologiques et ainsi pouvoir prendre rapidement les mesures sanitaires adéquates pour éviter la propagation du virus pathogène et mettre en place les soins nécessaires pour soigner les patients atteints.

Article écrit le 2013-02-20 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus

(crédit photo : Coronavirus © wikimedia commons)