Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Génétique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-02-28
Fil actus Santé

Tags:
Quand le manque de sommeil perturbe nos gènes - Fil actus Santé
Quand le manque de sommeil perturbe nos gènes

Pour un génome et des gènes en bonne santé, rien ne vaut une bonne nuit de repos. Le manque de sommeil pourrait, à plus ou moins long terme, perturber voire altérer le fonctionnement de certains de nos gènes. C’est ce que révèle une étude britannique qui vient de paraître dans le dernier numéro des Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS).

Publicité

Les études s’enchainent et les conclusions se ressemblent. Le manque de sommeil a un impact négatif sur notre santé, c’est un fait avéré. Responsable, selon certains, d’être un facteur de risque de l’obésité, selon d’autres, de la survenue de maladies cardiovasculaires, ainsi que d’une augmentation de la baisse de concentration et de troubles neurologiques. Il faudra maintenant reconnaître qu’il est impliqué dans la perturbation de centaines de gènes liés au système immunitaire, aux inflammations et à la gestion du stress.
En étudiant l’effet du manque de sommeil sur 26 volontaires, Carla Möller-Levet et ses collaborateurs de la faculté des sciences médicales de l'Université de Surrey (Royaume-Uni) ont découvert l’impact génétique de cette privation de repos.
Durant 2 semaines, les patients dormaient alternativement moins de six heures puis plus de neuf heures par nuit. Sachant qu’une nuit de sommeil d’un adulte est en moyenne de 7 heures, ce changement de rythme avait pour but de perturber le cycle circadien de ces volontaires.
Afin de vérifier leur état de santé, les chercheurs ont fait une analyse approfondie du sang de ces 26 personnes. Ils ont ainsi montré une altération de l’acide ribonucléique (ARN), molécule proche de l'ADN, due au manque de sommeil. En tout plus de 711 gènes seraient perturbés par des nuits trop courtes et l'horloge biologique chamboulée. Pour un fonctionnement correct de vos gènes, prenez le temps de dormir…

Article écrit le 2013-02-28 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus