Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Maladies infectieuses
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-03-12
Fil actus Santé

Tags: VIH/sida -  hépatite C - 
CROI 2013 : le bilan - Fil actus Santé
CROI 2013 : le bilan

Alors que vient de se terminer, il y a quelques jours, à Atlanta, la 20e conférence sur les rétrovirus et les infections opportunes (CROI), quel bilan peut-on tirer de cette grand-messe américaine qui prend au fil des ans une dimension internationale ?

Publicité

D’après Jean-François Delfraissy, directeur de l'Agence nationale de recherches sur le SIDA et les hépatites virales (ANRS), 4 sujets retiennent l'attention : le nombre d’études concernant l’évolution des traitements pour lutter contre l’hépatite C (co ou mono-infection) ; les résultats décevants de l’étude prophylaxie/pré-exposition VOICE ; la toxicité possible pour l’enfant à venir de certains traitements antirétroviraux; les avancées vers un meilleur contrôle du risque de transmission du VIH par allaitement.

La CROI 2013 a fait la part belle aux traitements permettant de soigner les patients atteints d’une hépatite C, que ce soit suite à une simple infection, ou suite à une co-infection avec le VIH. C’est la première fois qu’est abordée de front la lutte contre cette maladie au cours de cette grand-messe consacrée aux maladies opportunes et aux rétrovirus. Pendant les 4 jours qu’a duré la conférence, de nombreuses études menées chez des personnes mono-infectées ont concerné des traitements sans interféron. C’est un grand pas en avant dans la stratégie thérapeutique, en raison notamment de la mauvaise tolérance des médicaments contenant des interférons.
On peut noter plusieurs excellents résultats concernant :
- l’étude ayant combiné les trois molécules suivantes : Sofosbuvir, Ledipasvir, Ribavirine. Le traitement a été totalement efficace sur les 34 volontaires porteurs du VHC (25 naïfs de traitement et 9 "répondeurs nuls").
- les données préliminaires des travaux ayant comparé chez des patients VHC avec un génotype, 1a combinaison médicamenteuse (Simeprevir et Sofusbuvir) avec ou sans Ribavirine, qui montrent* une baisse similaire de la charge virale dans les deux groupes.
De nombreux spécialistes, estiment qu’en raison de l’amélioration des molécules, les résultats attendus chez les patients co-infectés devraient être similaires à ceux obtenus chez les mono-infectés. Désormais, les travaux de recherche vont se consacrer à l’étude des ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2013-03-12 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: ANRSAccéder à la source


Publicité

En savoir plus