Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-04-05
Fil actus Santé

Tags: Cancer du sein -  mammographie -  dépistage - 
Cancer du sein : le dépistage organisé garde le cap - Fil actus Santé
Cancer du sein : le dépistage organisé garde le cap

En 2012, la participation au dépistage organisé du cancer du sein est restée stable en France. C’est ce que révèle le rapport que publie aujourd’hui l'Institut de veille sanitaire (InVS). Au cours de l’année passée, 2 500 000 femmes ont eu recours à ce type d’examen, soit un peu plus de 52,7 % de la population ciblée.

Publicité

Depuis 2004, le dépistage systématique du cancer du sein chez les femmes de plus de 50 ans s’est généralisé sur l’ensemble du territoire. L’objectif de cette mesure est de diagnostiquer précocement ce type de tumeur afin d’améliorer les chances de rémission et de survie des patientes qui en seraient atteintes. Malgré de nombreuses polémiques sur le sujet, les études épidémiologiques ont montré que jusqu’en 2008, la participation des femmes à ce type d’opération était en constante augmentation. Depuis, les experts de l’InVS estiment que nous sommes arrivés à un palier.

Depuis plus de 4 ans, sur les 4,9 millions de Françaises âgées de 50 à 74 ans invitées à participer à ce type de dépistage généralisé, 52 à 53 % d’entre elles passent dans ce cadre une mammographie. On est loin de l’objectif européen. Ce dernier a été fixé par les autorités sanitaires à 70 %.

L’étude menée par les experts de l’InVS montre par ailleurs des inégalités dans la participation des femmes à cette opération en fonction des régions. Si le Pays-de-la-Loire, le Centre, le Limousin et la Bretagne sont de bons élèves, avec un taux de participation supérieur à 60 %, la Corse, l’Île-de-France et la région PACA passent pour des cancres avec des taux inférieurs à 45 %. A Paris en 2012, seule 27,2 % des femmes invitées à se faire dépister ont répondu à l’appel. Il est toutefois important de rappeler que cette enquête ne prend pas en compte les femmes qui passent des mammographies à titre individuel et non dans le cadre de ce dépistage organisé.

Face à ce constat, la ministre de la Santé, Marisol Touraine a rappelé, il y a peu, l ‘importance de sensibiliser les femmes à ce programme de dépistage organisé, qui permet à chacune d’entre ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2013-04-05 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: InVSAccéder à la source


Publicité

En savoir plus