Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Cardiologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-04-12
Fil actus Santé

Tags: Médiator -  Servier -  valvulopathie - 
Médiator® : le bilan pourrait s’alourdir jusqu'à 1 800 morts - Fil actus Santé
Médiator® : le bilan pourrait s’alourdir jusqu'à 1 800 morts

Un rapport d’experts, communiqué ce matin aux différentes parties dans le dossier "tromperie" de l'affaire Médiator, estime, d’après une projection épidémiologique, que l’antidiabétique des laboratoires Servier pourrait être responsable de 220 à 300 décès à court terme, et 1 300 à 1 800 à plus long terme. Ces données viennent confirmer l’étude qu’avait menée l’Inserm l’année dernière, et sont une nouvelle épine dans le pied du laboratoire pharmaceutique français.

Publicité

Nouveau rebondissement dans l’affaire Médiator, une nouvelle expertise confirme les précédentes études menées sur la mortalité liée à la prise de cet antidiabétique. En effet, les spécialistes, chargés par le Parquet d’étudier les liens entre maladies cardiaques et le fameux Médiator, ont confirmé que ce dernier pourrait être responsable de 220 à 300 décès à court terme, et 1300 à 1 800 à plus long terme.

Par ailleurs, le rapport estime que l’antidiabétique aurait dû être retiré du marché entre 1998 et 2003, et non en 2010. En effet, les premiers signalements de pathologies, assez significatifs, auraient dû alerter les pouvoirs publics et le laboratoire le distribuant. Les nouvelles données confirment que la prise du Médiator® pourrait entraîner le développement de valvulopathies et d'hypertension artérielle pulmonaire. Toutefois, la mortalité occasionnée par ce traitement n’a été calculée qu’à partir des risques liés à la première pathologie. A l’heure actuelle, les informations concernant la seconde ne sont pas disponibles, selon les experts.

De 1976, date de sa mise sur le marché, à son retrait en 2010, plus de 145 millions de boîtes de Mediator® se sont vendues en France et plus cinq millions de personnes en ont pris. Les juges qui instruisent l’affaire soupçonnent les laboratoires Servier d’avoir dissimulé la réelle nature de ce médicament. Présenté comme un antidiabétique, il serait surtout un coupe-faim. D’ailleurs, nombre de médecins ont prescrit ce médicament hors AMM (autorisation de mise sur le marché) pour aider des personnes en surpoids à maigrir. De nombreux documents pourraient valider cette thèse. La molécule active du Médiator® présente en effet des propriétés anorexigènes puissantes et qui auraient été « occultées dans les documents scientifiques officiels utilisés par les laboratoires Servier au cours de sa commercialisation. »

Dans leur compte-rendu, les trois experts* scientifiques, mandatés par les juges d'instruction, ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2013-04-12 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus