Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-04-19
Fil actus Santé

Tags: Papillomavirus -  vaccin -  cancer du col de l'utérus - 
Cancer du col de l’utérus : vaccination recommandée dès 11 ans - Fil actus Santé
Cancer du col de l’utérus : vaccination recommandée dès 11 ans

Dans un communiqué paru ce matin, l'Institut du cancer (Inca) recommande désormais la vaccination contre le papillomavirus dès 11 ans au lieu de 14 comme c’est le cas actuellement… Cette décision fait suite à l’avis émis en janvier dernier par le Haut-Conseil de santé publique. L’objectif est de lutter de manière efficace contre ce virus responsable du cancer du col de l’utérus. Par ailleurs, l’Inca conseille aussi aux femmes de ne pas négliger l’importance du frottis cervico-vaginal qui permet de détecter précocement l’apparition de lésions pré-cancéreuses.

Publicité

Actuellement, on estime que chaque année, un peu plus de 3 000 Françaises développent un cancer du col de l’utérus et 1 000 d’entre elles décèdent des suites de cette maladie. Le meilleur moyen de se prémunir du risque de développer cette tumeur est d’être vaccinée avant le premier rapport sexuel contre les papillomavirus (HPV). S’il existe une quarantaine d’HPV différents, les spécialistes estiment que dans 70 % des cas, l’apparition du cancer du col de l’utérus est due aux virus de types 16 et 18. C’est d’ailleurs contre ces deux agents pathogènes spécifiques que le vaccin est efficace. Afin de réduire la mortalité associée à ce type de tumeur, il est conseillé aux femmes âgées de 25 à 65 ans de faire, tous les 3 ans, un frottis vaginal, afin de détecter précocement la présence de cellules cancéreuses.

Malgré les recommandations du Plan cancer 2009-2013 qui a notamment pour ambition d’améliorer considérablement la couverture vaccinale contre le HPV, les spécialistes estiment que moins d’un tiers des adolescentes françaises ont reçu les doses de vaccin nécessaires pour une bonne prévention contre l’HPV.

Jusqu’à présent, les deux vaccins (Gardasil®, laboratoire Sanofi Pasteur MSD, et Cervarix ®, laboratoire GSK), respectivement mis sur le marché pharmaceutique français en 2007 et 2008, étaient indiqués en premier lieu chez les jeunes filles de 14 ans, puis chez celles de 15 à 23 ans n’ayant pas entamé leur vie sexuelle.

En matière de recommandation, nous étions alors le seul pays européen à ne pas préconiser la vaccination avant l’âge de 14 ans. Suite aux appels, en décembre dernier, du Groupe de pathologie infectieuse pédiatrique (GPIP) et de la Société française de pédiatrie (SFP), et à l’avis du Haut-Conseil de santé publique en janvier, l’Institut du cancer a souhaité que le nouveau calendrier vaccinal recommande ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2013-04-19 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: IncaAccéder à la source


Publicité

En savoir plus

(crédit photo: papillomavirus © Wikimedia commons)