Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-06-03
Fil actus Santé

Tags: baclofène -  alcoolisme -  addiction - 
Alcoolisme : une recommandation temporaire d'utilisation du baclofène avant la fin du mois ?  - Fil actus Santé
Alcoolisme : une recommandation temporaire d'utilisation du baclofène avant la fin du mois ?

Après plusieurs mois de réflexion, le directeur général de Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), Dominique Marininchi, a annoncé ce matin, lors d’un colloque organisé sur le rôle du baclofène dans la lutte contre l’alcoolisme, que ce myorelaxant devrait, d’ici la fin du mois, obtenir une recommandation temporaire d'utilisation pour traiter l'alcoolo-dépendance. Faute de bénéficier d’une autorisation de mise sur le marché (AMM), cette molécule, particulièrement prometteuse, pourra, grâce à cette mesure, être plus largement utilisée et aider de nombreux Français à en finir avec la boisson.

Publicité

Tout a commencé en 2008 avec la parution du livre Le dernier verre dans lequel Olivier Ameisen, cardiologue, relate son expérience d’ancien alcoolique ayant réussi à en finir avec cette dépendance en utilisant à fortes doses le Baclofène (Lioresal® et autres génériques), un myorelaxant commercialisé par Sanofi et Novartis. Partagés entre intérêt et scepticisme, de nombreux spécialistes de l’addiction vont s’intéresser au parcours de ce médecin et à l’impact de ce médicament sur l’alcoolo-dépendance, traitement habituellement prescrit pour soulager les patients atteints d’une sclérose en plaques. Depuis plus de 4 ans, différentes études successives ayant montré l'intérêt certain du baclofène dans la lutte contre l'alcoolisme, de nombreux praticiens recommandent ce médicament "hors AMM" à leurs patients qui souhaitent en finir avec cette addiction.

D’après les spécialistes de ce domaine, en France, plus de 1,5 millions de personnes seraient alcoolo-dépendantes, et 3,5 millions souffriraient de consommation excessive. Pour sortir de l’alcoolisme, près de 50 000 Français utiliseraient déjà ce produit. D’après les chiffres fournis par la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM), la prescription "hors AMM" du baclofène aurait augmenté de 29 % en 2012. Devant ce constat, l’ANSM a souhaité encadrer précisément son utilisation. Etudes et témoignages à l’appui, Dominique Marininchi et ses collaborateurs ont donc décidé d’accorder, d’ici la fin du mois et pour trois ans, une recommandation temporaire d'utilisation de cette molécule pour lutter contre l’alcoolisme. Toutefois, ils estiment avoir besoin de « plus de connaissances » sur l’efficacité de ce médicament avant d’accorder une AMM.

En parallèle, deux essais cliniques sont en cours (l’essai "Bacloville", depuis avril 2012, et l’étude "Alpadir", depuis octobre 2012) afin de confirmer l’innocuité d’un tel traitement à fortes doses, et l’efficacité de ce dernier sur l’alcoolo-dépendance… Affaire à suivre…

Article écrit le 2013-06-03 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: ANSMAccéder à la source


Publicité

En savoir plus