Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-06-13
Fil actus Santé

Tags: Cancer -  prédictio, -  virulence - 
Cancers : un test génétique pour prédire leur virulence

  - Fil actus Santé
Cancers : un test génétique pour prédire leur virulence

Des chercheurs français auraient mis au point un test qui permettrait d’évaluer l’agressivité de la plupart des tumeurs, en analysant les gènes exprimés dans les cellules cancéreuses. C’est ce que révèle une étude publiée dans la dernière édition de la revue Science Translational Medicine.

Publicité

En étudiant les gènes activés dans les cellules tumorales, Christian Brambilla, pneumologue au CHU de Grenoble et ses collaborateurs, affiliés au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et à l’Université Joseph Fourier ont découvert, dans quasiment tous les cancers, l’activation de certains gènes spécifiques à d’autres tissus de l’organisme. Ainsi, ils ont constaté que les cellules, prélevées au sein d’un cancer des poumons, exprimaient des gènes impliqués dans la production des spermatozoïdes. En tout une dizaine de gènes seraient ainsi activés anormalement.

Forts de ces premiers constats et suite à l’analyse de plus de 300 biospies de tumeurs des poumons, les chercheurs ont établi une sorte de cartographie de ces gènes anormalement transcrits. En corrélant ces données génétiques avec la gravité des cancers, ils ont ainsi pu identifier avec précision une série de gènes qui, lorsqu’ils sont exprimés de façon absurde, permettent de déterminer précisément la virulence du cancer.

Cette découverte devrait permettre de diagnostiquer le degré d’agressivité du cancer et ainsi d’adapter Sa prise en charge…

Article écrit le 2013-06-13 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: InsermAccéder à la source


Publicité

En savoir plus