Publicité
Accueil > Fil actus Santé >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-06-18
Fil actus Santé

Tags: dyslexie -  géne -  langage -  lecture - 
Prédire la dyslexie… dans les gènes - Fil actus Santé
Prédire la dyslexie… dans les gènes

Certains troubles du langage, comme la dyslexie, auraient des origines génétiques qui permettraient de les dépister très précocement. C’est ce que révèle une étude américaine qui sera publiée dans l’édition de juillet de l’American Journal of Human Genetics.

Publicité

Caractérisée par une difficulté d’apprentissage et d’assimilation du langage écrit et/ou oral, la dyslexie toucherait un peu plus de 5 % de la population française. Diagnostiqué trop tardivement, ce trouble peut être particulièrement handicapant : afin d 'en permettre un dépistage plus précoce, Jeffrey R. Gruen et ses collaborateurs de l’Université de Yale (New-York) avaient déjà mené des études sur une possible origine génétique. Ils avaient ainsi découvert que 2 gènes liés à la dopamine, ANKK1 et DRD2, étaient impliqués dans l’apprentissage du langage, et que le gène DCDC2 jouait un rôle dans la lecture et dans l’étude du langage verbal.

Forts de ces premiers résultats, les chercheurs ont étudié les dossiers médicaux et les données génétiques de plus de 10 000 enfants nés entre 1991 et 1992, et participant à la cohorte Avon Longitudinal Study of Parents and Children (ALSPAC). Au cours de ces travaux, ils se sont surtout focalisés sur le gène DCDC2 : ils ont ainsi montré qu’il était le régulateur du gène DCDC2, le READ1, qui était en cause dans l’apparition des troubles du langage et de la lecture.

L’ensemble des données recueillies a permis aux chercheurs d’établir que la présence, chez un enfant, des variantes de READ1 et du gène KIAA0319, connu pour directement impliqué dans l’apparition de la dyslexie, augmentait les risques de survenue de ce type de trouble. Une analyse génétique spécifique pourrait donc permettre de dépister très précocement l’apparition de la dyslexie et d’autres troubles du langage et ainsi, de mieux prendre en charge les personnes qui en sont atteintes.


Article écrit le 2013-06-18 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: NewswiseAccéder à la source


Publicité

En savoir plus





: Sur le même thème...