Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Néphrologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2013-06-18
Fil actus Santé

Tags: Rein -  greffe -  insuffisance rénale -  dialyse - 
Greffe du rein : des inégalités et des retards - Fil actus Santé
Greffe du rein : des inégalités et des retards

Présentée au cours du colloque de clôture, qui s’est tenu au ministère de la Santé, des Etats généraux du rein (EGR), lancé en mars 2012 à l’initiative d’associations de malades, une vaste enquête pointe du doigt de grandes inégalités de prise en charge sur le territoire français et un retard certain en matière de greffe par rapport à d’autres pays européens.

Publicité

L’insuffisance rénale se caractérise par une altération irréversible du système de filtration glomérulaire, de la fonction tubulaire et endocrine des reins. Face à ce dérèglement grave de notre organisme, il est nécessaire de palier rapidement à ce défaut de fonctionnalité en ayant recours à une épuration extra rénale périodique par dialyse. Cette dernière est particulièrement lourde pour les patients et nécessite souvent d’aller dans un centre de traitement.

Afin de faire un état des lieux de la prise en charge de cette maladie, prés de 9 000 patients ont accepté de répondre à une vaste enquête, qui s’est intéressée tout autant à l’aspect médical de l’insuffisance rénale qu'à ses conséquence sur la vie quotidienne, affective et professionnelle.

Les premières conclusions montrent qu’il existe de grandes inégalités de traitement en fonction du lieu de vie du patient. Ainsi dans certaines régions, il est plus rare que dans d’autres de se voir proposer une greffe. Et pourtant, d’après un rapport de la Haute Autorité de santé (HAS) sur les recommandations de bonnes pratiques concernant les patients atteints d'insuffisance rénale terminale, datant de septembre 2012, la greffe du rein serait plus efficace et moins coûteuse que la dialyse. De nombreuses études ont montré que la qualité de vie des patients même âgés était meilleure après une transplantation. En comparant les données de différents pays européens, on constate que dans notre pays, seulement 45 % des personnes atteintes d’insuffisance rénale sont greffées contre 70 % en Norvège et 60 % aux Pays-Bas. La France est clairement en retard sur la prise en charge de cette maladie, en raison notamment d’une pénurie de dons d’organes. Par ailleurs, les spécialistes pointent du doigt la « culture du néphrologue français » qui privilégie encore la dialyse, faute de formation et d’un manque de dialogue entre praticiens. ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2013-06-18 par Olivier frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: Communiqué de presse EGRAccéder à la source


Publicité

En savoir plus

(crédit photo : artère rénale © Orphanet via wikimedia commons)