Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-06-19
Fil actus Santé

Tags: Pollution -  Autisme - 
Autisme : la pollution atmosphérique, facteur de risques ?  - Fil actus Santé
Autisme : la pollution atmosphérique, facteur de risques ?

Un lien entre pollution atmosphérique et autisme vient d’être découvert par des chercheurs américains. En effet, les femmes enceintes, qui seraient exposées à des taux élevés de particules polluantes en suspension dans l’air, auraient deux fois plus de risques de donner naissance à un futur enfant autiste. C’est ce que révèle une étude publiée dans le dernier numéro de la revue Environmental Health Perspectives.

Publicité

Trouble du comportement qui se définit par une inadaptation à l'environnement social et à une impossibilité de communiquer avec le monde extérieur, l’autisme se manifeste dès la petite enfance et persiste à l’âge adulte. Selon les spécialistes, il existerait plusieurs formes plus ou moins graves de cette affection qui se caractérise par de nombreux symptômes pouvant varier d’un patient à l’autre. Avant l’âge de 20 ans, on estime qu’un enfant sur 150 est touché par ce type de trouble, soit plus de 100 000 jeunes Français. Actuellement, on évalue entre 400 000 et 600 000 le nombre de personnes atteintes, vivant sur le territoire hexagonal.

Afin de percer les mystères qui planent encore sur les origines de la maladie, et d’en cerner les facteurs de risque, des chercheurs de la faculté de santé publique de Harvard à Boston (Etats-Unis) ont analysé les dossiers médicaux de 116 000 femmes qui avaient été recrutées pour une étude sur l’impact de la pollution sur leur santé, en 1989.

Premiers constats : sur l’ensemble des volontaires, 325 ont donné naissance à des enfants autistes, et 22 000, d’enfants sans troubles du comportement. Les chercheurs ont ensuite croisé ces données avec celles concernant la qualité de l’air des différents lieux de naissance, et d’autres critères tels que le tabagisme maternel, le revenu et le niveau d’étude de la mère. Ils ont aussi découvert que les futures mamans vivant dans des zones polluées (ville, banlieue, etc.) avaient deux fois plus de risques d’avoir un enfant atteint d’autisme que celles vivant dans un environnement moins exposé.

Pour les scientifiques, l’impact de la pollution sur le développement cérébral serait dû à la présence dans l’air de particules fines, particulièrement néfastes pour notre santé, comme celles du plomb, du diesel, des chlorures, ou du mercure.

Article écrit le 2013-06-19 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus