Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-06-24
Fil actus Santé

Tags: rat-taupe -  cancer -  acide hyaluronique - 
L’acide hyaluronique des rat-taupes nus, une molécule anti-cancer ?  - Fil actus Santé
L’acide hyaluronique des rat-taupes nus, une molécule anti-cancer ?

Des chercheurs américains auraient découvert le secret de longévité des rats?-taupes nus, vivants sous terre en Afrique. Exempts de toutes formes de cancer, ces petits mammifères posséderaient un acide hyaluronique particulier, très différent de celui des autres mammifères. Ses propriétés étonnantes empêcheraient les cellules de se diviser de manière anarchique et ainsi le développement de tumeur. C’est ce que révèle une étude publiée dans la dernière édition de la revue Nature.

Publicité

Intrigués par la longévité des rat-taupes nus, Andrei Seluanov et Vera Gorbunova de l’Université de Rochester, dans l’Etat de New York, ont suivi durant plusieurs années ces petits rongeurs (8 à 10 cm de long) à sang froid, totalement dépourvus de poil. Après plusieurs décennies d’observation, ils ont constaté que ces animaux capables de vivre jusqu’à 32 ans (un exploit sachant que les souris ne dépassent que rarement l’âge des 4 ans) ne développent jamais de cancer. Quel secret se cache derrière cette incroyable propriété ?

En 2009, les chercheurs avaient déjà fait une étonnante découverte. En étudiant les cellules de rat- taupe, ils avaient remarqué qu’en les élevant in vitro, ces dernières ne se positionnaient pas de la même façon que celles de l’homme ou de leur cousine la souris. En effet, au lieu de se coller entre elles, elles restent à distance les unes des autres. Cette particularité est due à l’importante viscosité de la matrice extracellulaire. Après analyse, il s’est avéré que l’acide hyaluronique, dont elle est constituée, est très différent de celui que l’on observe chez les autres mammifères : 5 fois plus lourd et complexe et particulièrement abondant. Cette substance sucrée, présente naturellement dans notre organisme, donne à notre peau et ànos tissus leur élasticité et permet aussi de lubrifier les articulations.

Forts de ce premier constat, Andrei Seluanov et Vera Gorbunova ont continué leur investigation pour tenter de comprendre les raisons de ces différences. Ils ont tout d’abord découvert que l’enzyme qui permet de morceler l’acide hyaluronique n’est que peu active chez les rat-taupes. Ensuite, ils ont montré que pour éviter de se blesser lors de leur déplacement souterrain, ces rongeurs avaient dû développer au cours de leur évolution une peau particulièrement élastique, caractéristique conférée par la forme particulière d’acide hyaluronique ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2013-06-24 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: Accéder à la source


Publicité

En savoir plus