Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-06-26
Fil actus Santé

Tags: Cancer du sein -  prévention -  ablation - 
Cancer du sein : des pilules pour réduire les risques - Fil actus Santé
Cancer du sein : des pilules pour réduire les risques

Par mesure de prévention, les autorités sanitaires britanniques viennent d’autoriser les femmes ayant des antécédents familiaux de cancers du sein à bénéficier d’un traitement prophylactique, véritable alternative à la mastectomie. Ces nouvelles recommandations font suite à une étude qui avait montré que la prise quotidienne durant 5 ans de tamoxifène ou de raloxifène réduisaient de 40 % les risques de survenue d’un cancer du sein.

Publicité

En France, le cancer du sein est la première cause de décès par cancer chez la femme. Chaque année, plus 42 000 personnes seraient touchées par cette tumeur et un peu moins de 12 000 en succomberaient. D’après les dernières données épidémiologiques, les spécialistes estiment qu’une femme sur huit sera frappée, au cours de sa vie, par ce type de cancer. Sa fréquence dans les populations occidentales ne cesse d’augmenter. En cause, plusieurs facteurs, tels que l’alimentation, la sédentarité, et le vieillissement de la population.

Certaines familles seraient plus touchées que d’autres. En effet, il existe une prédisposition génétique au cancer du sein. Afin de réduire les risques de survenue de cette maladie mortelle, certaines femmes, à l’instar de l’actrice américaine Angelina Jolie, préfèrent subir une double mastectomie préventive. Cette opération consiste à subir une ablation de la poitrine. Afin d’éviter cette intervention chirurgicale lourde, physiquement et moralement, les autorités sanitaires anglaises ont souhaité modifier les recommandations en matière de prévention concernant le cancer du sein. Par l’intermédiaire du National Institute for Health and Care Excellence (NICE), elles ont donné leur feu vert pour que les femmes ayant des antécédents familiaux de ce type de tumeur puissent bénéficier d’un traitement prophylactique. Ce dernier consiste à prendre quotidiennement pendant cinq ans des pilules contenant du tamoxifène (traitement de cancers du sein en phase précoce ou avancé chez les femmes pré- et post-ménopausées) ou raloxifène (médicament permettant de lutter contre l'ostéoporose chez les femmes ménopausées). Selon les estimations des spécialistes, c’est plus d’un demi-million de femmes âgées de 35 ans ou plus qui pourraient être concernées, rien que sur le territoire britannique.

Avec un coût relativement faible de 142 euros par femme, cette mesure préventive permettrait à terme non seulement de sauver des vies mais aussi à la sécurité sociale du ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2013-06-26 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus