Publicité
Accueil > Revue de presse > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2013-07-03
Revue de presse

Tags: cancier du sein -  Nanostring -  test prédictif - 
L’étude publiée dans le Journal of Clinical Oncology démontre les avantages du test du cancer du sein Prosigna™ de NanoString  - Revue de presse
L’étude publiée dans le Journal of Clinical Oncology démontre les avantages du test du cancer du sein Prosigna™ de NanoString

propos de NanoString Technologies, Inc., un fournisseur d'outils de sciences de la vie destinés à des produits de recherche translationnelle et de diagnostic moléculaire, a annoncé aujourd'hui que l'étude de validation clinique TransATAC pour son test de signature génétique pour le pronostic du cancer du sein Prosigna basé sur la signature génétique PAM50, a été publiée dans le Journal of Clinical Oncology (JCO). Cette étude, dont certaines parties furent initialement présentées au Symposium CTRC-AACR sur le cancer du sein à San Antonio en 2011, a évalué la capacité de trois tests de cancer du sein à prédire le risque de récidive distante après endocrinothérapie chez les femmes ménopausées atteintes d'un cancer du sein à récepteurs hormonaux positifs au stade précoce (HR+). Les auteurs de l’étude concluent que l’essai basé sur PAM50 fournit plus d’informations pour le pronostic que l’Oncotype DX® chez les patientes sous endocrinothérapie porteuses d’une maladie HR+ sans envahissement ganglionnaire, avec une meilleure différenciation des groupes à risque élevé et à risque intermédiaire.

Publicité

L'étude comprenait 1 017 échantillons du test novateur ATAC (arimidex, tamoxifène, seul ou en combinaison) sur des femmes ménopausées atteintes d'un cancer du sein HR+ au stade précoce après cinq années d'endocrinothérapie. L'étude a été effectuée sur des échantillons de tumeurs extraits de l'ARN par Genomic Health Inc. pour la validation du test du cancer du sein Oncotype DX®. L'étude TransATAC avait pour objectif de déterminer si la signature génétique PAM50 ajoutait des informations de pronostic aux variables clinico-pathologiques et de comparer la performance du score du risque de récidive (RDR) de PAM50, du score de récidive (SR) de l'Oncotype DX® et du score de l'IHC4 dérivé de l'évaluation immunohistochimique des gènes ER, PR, HER2 et Ki67, en indiquant le risque of récidive distante après endocrinothérapie. Tous les critères d'évaluation primaire et secondaire de l'étude ont été satisfaits.

Les auteurs de l'étude ont signalé que le score RDR de PAM50 ajoutait des informations de pronostic sur le risque de récidive distante à 10 ans en plus des données fournies par les variables clinico-pathologiques standard de l'analyse sur toutes les patientes étudiées (p < 0,001). Des résultats similaires ont été obtenus dans les trois sous-ensembles de patients cliniquement importants définis de manière prospective : sans envahissement ganglionnaire (p < 0,001), avec envahissement ganglionnaire (p = 0.002) et à statut HER2 négatif (p < 0,001). L'étude a également signalé que les patientes présentant un sous-type luminal A présentait un risque de récidive moindre que celles avec le sous-type luminal B, soutenant davantage les différences biologiques entre ces groupes.

Les auteurs ont également conclu que le score RDR de PAM50 fournissait davantage d'informations de pronostic que le Oncotype DX RS à l'usage très répandu. Comparativement à l’Oncotype DX RS, le score RDR de PAM50 a classé un nombre moins important de patientes ...

Page suivante (2 / 5)

Article écrit le 2013-07-03 par Business wire
Source: Communiqué de presse Nanostring

Mots clés: cancier du sein Nanostring test prédictif


Publicité

En savoir plus