Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Hépatologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-07-04
Fil actus Santé

Tags: foie -  cellules souches -  iPS - 
Un foie humain entièrement recréé à partir de cellules souches, c’est possible ?  - Fil actus Santé
Un foie humain entièrement recréé à partir de cellules souches, c’est possible ?

Grande première au Pays du soleil levant, des chercheurs auraient réussi à fabriquer, à partir de cellules souches pluripotentes induites (iPS), un foie humain parfaitement fonctionnel. C’est ce que révèle une étude parue dans le dernier numéro de la revue Nature.

Publicité

Depuis leur découverte, les cellules souches ne cessent de passionner les scientifiques du monde entier, notamment en raison de leur capacité à se reproduire indéfiniment et à se transformer en n’importe qu’elles cellules de l’organisme. Devant l’interdiction de travailler, sauf dérogation, sur des cellules embryonnaires, des chercheurs ont mis au point une technique qui permet à l’aide d’un milieu de culture spécifique riche en facteur de croissance de modifier des cellules adultes pour qu’elles retrouvent leur état natif de cellules souches. C’est ce que l’on appelle des cellules souches pluripotentes induites (iPS).

Pour créer un nouvel organe humain, Takanori Takebe et ses collaborateurs de l’Université de la ville de Yokohama (Japon) ont utilisé les propriétés de ces fameuses cellules iPS afin d’induire à l’aide d’un milieu de culture particulier leur transformation en cellules constitutives du foie. En se multipliant ces dernières ont donné naissance à une ébauche d’organe, qui au fur et à mesure de l’expérience s’est vascularisé. Au final, l’organe ainsi produit avait toutes les caractéristiques et propriétés du foie humain. Les chercheurs ont même constaté que ce dernier était capable non seulement de produire de l’albumine, mais aussi de jouer son rôle d‘épurateur du sang.

Afin de vérifier le fonctionnement réel de cet organe créer de toute pièce, les chercheurs l’ont greffé sur une souris touchée par une défaillance hépatique. Très vite, ce nouveau foie a pris le relai et le rongeur a pu à nouveau avoir une vie pratiquement normale.

Cette découverte pourrait à terme permettre de pallier au manque chronique d’organe, disponible au don. Toutefois, avant que cette technique puisse être envisagée sur l’homme, il faudra plus d’une dizaine d’années. En attendant, l’équipe de Takanori Takebe estime qu’il serait possible d’utiliser des foies ainsi recréés notamment pour tester l’efficacité ou la toxicité ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2013-07-04 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: EurekalertAccéder à la source


Publicité

En savoir plus