Publicité
Accueil > Pratique médicale > Maladies infectieuses
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-07-11
Pratique médicale

Tags: hépatite C : Janssen - 
L’administration en prise biquotidienne d’incivo® (télaprévir) est approuvée par la commission européenne pour le traitement de l’hépatite c chronique de génotype 1 - Pratique médicale
L’administration en prise biquotidienne d’incivo® (télaprévir) est approuvée par la commission européenne pour le traitement de l’hépatite c chronique de génotype 1

La Commission européenne (CE) a approuvé le 27 mai 2013 l’administration en prise biquotidienne d’INCIVO® (télaprévir) - un antiviral à action directe (AAD), inhibiteur de la protéase du VHC– associé à interféron pégylé alfa et ribavirine (PR) pour les patients naïfs de traitement et les patients ayant déjà été traités. Avec ce schéma posologique nouvellement approuvé, INCIVO peut être administré, en association avec PR, en deux prises prises de 1 125 mg matin et soir, un schéma aligné sur celui de la ribavirine dont l’administration est également biquotidienne.

Publicité

Cette approbation de la CE s’appuie sur les résultats d’OPTIMIZE, une étude de Phase III, multicentrique, en ouvert, randomisée, menée chez des patients atteints d’une infection chronique par le VHC de génotype 1, naïfs de tout traitement. Cette étude montre que chez les patients ayant obtenu une réponse virologique soutenue, le traitement par INCIVO® à la dose de 1 125mg deux fois par jour, en association avec PR, est non-inférieur au traitement administré toutes les huit heures déjà approuvé (RSV 74% contre 73%). Par ailleurs, chez les patients atteints de cirrhose, le traitement biquotidien par INCIVO a permis d’obtenir des taux de guérison non inférieurs à ceux du traitement administré toutes les huit heures.
L’approbation de la posologie biquotidienne par INCIVO® est une excellente nouvelle pour les patients atteints d’une infection chronique par le VHC de génotype 1. Proposer des traitements plus simples et plus faciles à suivre, sans compromettre pour autant l’efficacité, contribuera à augmenter l’observance et aidera les patients à guérir ”, a déclaré Maria Buti, de l’Hôpital Valle Hebron et Ciberehd del Institut Carlos III, Barcelone, Espagne.
La mise à disposition de nouveaux antiviraux à action directe (AAD) comme le télaprévir a transformé les options thérapeutiques contre l’hépatite C.4 Le télaprévir contribue déjà significativement à améliorer l’efficacité des traitements contre le VHC, avec plus de 80 000 patients ayant reçu le traitement combiné par télaprévir depuis que celui-ci a été approuvé en 2011.5 Cette molécule permet par ailleurs de proposer à une grande partie des patients naïfs de traitement et des patients rechuteurs à un précédent traitement, non cirrhotiques, une durée de traitement contre l’hépatite C plus courte.6,7
" Avant que les antiviraux à action directe comme le télaprévir soient disponibles, les médecins espéraient obtenir au mieux un taux de guérison de seulement 40-50% pour nos ...

Page suivante (2 / 6)

Article écrit le 2013-07-11 par Janssen
Source: Communiqué de presse JanssenAccéder à la source


Publicité

En savoir plus