Publicité
Accueil > Politique de Santé - Santé publique > Pharmacologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2013-07-11
Politique de Santé - Santé publique

Tags:
Les Français toujours « accros » aux médicaments - Politique de Santé - Santé publique
Les Français toujours « accros » aux médicaments

Si la tendance du marché pharmaceutique 2012 est au recul, la consommation des Français en nombre de boites de médicaments par habitant reste stable par rapport aux années précédentes. C’est ce qui ressort des conclusions du rapport d’analyse sur la vente de médicaments en France pour l’année 2012, publié ce matin par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

Publicité

Le temps passe et rien ne change. Les Français restent de gros consommateurs de médicaments. En effet, chaque année, nos concitoyens consomment à peu de chose prés la même quantité de médicaments, soit plus de 48 boîtes en moyenne par habitant. Malgré un recul ,en valeur, du marché pharmaceutique de 1,5 %, en raison notamment de la politique de santé qui favorise la vente des génériques, nous sommes toujours « accros » à nos pilules et autres comprimés.

Par ailleurs, les auteurs du rapport ont constaté que sur les 2 800 substances actives présentes dans la pharmacopée française, le paracétamol reste le plus vendu. Les antibiotiques, malgré les campagnes d’information pour en réduire la consommation, ne sont pas en reste. L’amoxicilline est un des principes actifs les plus prescrits en ville. A l’hôpital, c’est un anticancéreux, l’Avastin, qui tient le haut de l’affiche.

Autre tendance observée par l’ANSM : ce sont les médicaments délivrables uniquement sur ordonnance sui sont les plus vendus et représentent plus de 53% des quantités venus et 81% du chiffre d’affaires des pharmacies.



Article écrit le 2013-07-11 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: ANSMAccéder à la source


Publicité

En savoir plus