Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-07-17
Fil actus Santé

Tags: Assemblée nationale -  Parlement -  embryon -  cellules souches - 
La recherche sur l’embryon définitivement adoptée en France - Fil actus Santé
La recherche sur l’embryon définitivement adoptée en France

Suite au vote bloqué, hier soir, à l’Assemblée nationale, le parlement a définitivement adopté, à 314 voix contre 223, la proposition de loi, présentée par les radicaux de gauche, visant à autoriser sous conditions la recherche sur les cellules souches et les embryons humains.

Publicité

C’est un fait,la recherche sur les cellules souches et les embryons a été définitivement autorisée hier par les parlementaires. Cette dernière sera totalement encadrée. Sur le fond peu de changement pour les scientifiques, ce sont les mêmes règles de déontologie et d’éthique qui seront appliquées. Seule l’agence de biomédecine pourra donner son aval. Sur la forme, c’est un vrai bouleversant sémantique.

En effet, depuis la révision de la loi de 2004 sur la bioéthique, ce type d’expérimentation est interdite en France. Il est toutefois possible, dans certains cas, de demander une dérogation à l’Agence de biomédecine afin de pouvoir travailler sur ces tissus particuliers. C’était jusqu’alors une situation complexe et paradoxale qui ne satisfaisait ni les chercheurs travaillant sur les cellules souches embryonnaires, ni les personnes opposées à ce type d’expérience. Pour la plupart des scientifiques, la loi était un frein manifeste à la recherche.

Très avancé sur ce type de réflexions, le Sénat a donné à plusieurs reprises, ces dernières années, sont feu vert pour autoriser la recherche sur l’embryon. Toutefois, les députés, plus conservateurs, contrairement aux idées reçues, et à droite, jusqu’aux dernières législatives, avaient toujours mis leur véto. Ce clivage entre les deux assemblées parlementaires a pris fin, hier soir. En effet, majoritairement à gauche, le Palais Bourbon est allé dans le sens des sénateurs et a voté la proposition de loi permettant de façon très encadrée ce type de recherche.

Si certains politiques, en raison du vote bloqué, à l’instar de Jean Leonetti (UMP), l'ancien rapporteur des lois bioéthiques, estiment que le débat a été bloqué, d’autres, tels que Jean-Louis Touraine, député socialiste, estiment que ce dernier n’a que trop duré (plus de 30 ans).

En passant de l'interdiction avec dérogation à l'autorisation encadrée, la France rentre de plein pieds dans la médecine de demain ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2013-07-17 par Olivier Frégaville-Arcas _ information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus

(crédit photo : assemblée nationale extérieur nuit © Wikimedia commons)