Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-07-19
Actualité médicale

Tags: HPV -  cancer du col de l'utérus -  cancer de la gorge -  cancer de la bouche - 
Papillomavirus : le vaccin, efficace aussi contre les cancers de la bouche et de la gorge ?  - Actualité médicale
Papillomavirus : le vaccin, efficace aussi contre les cancers de la bouche et de la gorge ?

D’après une étude internationale publiée dans le dernier numéro de la revue PLoS One, les chercheurs du Centre internationale de Recherche sur le Cancer (CIRC) de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), basé à Lyon, viennent de montrer que le vaccin contre le papillomavirus humain (HPV), utilisé pour prévenir chez la femme le cancer du col de l'utérus, protègerait aussi contre les cancers de la gorge et de la bouche.

Publicité

Deuxième cancer le plus fréquent chez la femme, le cancer du col de l’utérus est la conséquence d’une infection aux papillomavirus humains (HPV), agents pathogènes qui se transmettent au cours d’un rapport sexuel. 75 % des cas de tumeur étant dus aux HPV de types 16 et 18, les deux vaccins préventifs existants (Gardasil et Cervarix) sont surtout efficaces contre ces deux souches. S’il est possible d’empêcher l’infection, aucun traitement ne permet d’enrayer le processus menant potentiellement au développement d’un cancer du col de l’utérus. Par ailleurs, certains HPV sont également à l’origine, de tumeurs oropharyngées (85 000 nouveaux cas par an), qui touchent la bouche et la gorge, et de tumeurs anales. D’après les études de prévalence, les hommes sont 4 fois plus sujets à ce type de cancers que les femmes.

Afin de savoir si les traitements préventifs contre les HPV ont un impact sur ces autres cancers, des chercheurs du CIRC, travaillant au Costa Rica, ont suivi médicalement, entre 2004 et 2005, un peu plus de 7 460 femmes en bonne santé âgées de 18 à 25 ans. Toutes les participantes ont été vaccinées au début de l’expérience.

Après analyses des prélèvements buccaux de plus 5840 patientes, Orlando Herrero et ses collaborateurs ont constaté que le Gardasil et Cervarix était très efficace pour lutter contre les infections à HPV. Ils permettraient, en effet de réduire de 93 % le risque de survenue d’affections à l’origine de tumeurs oropharyngées.

Forts de ces résultats très encourageants chez la Femme, les chercheurs espèrent rapidement mettre en place le même type d’essai chez l’homme. En parallèle une étude britannique publiée dans la revue Sexually Transmitted Infections, montre que la vaccination chez les jeunes hommes permet de réduire les risques de cancers anaux. Face à ce constat, les ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2013-07-19 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: Eurekalert Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

(crédit photo : papillomavirus © wikimedia commons)