Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Ophtalmologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-07-24
Fil actus Santé

Tags: DMLA -  cellules souches - 
Cellules souches induites : les premiers essais sur l’homme, c’est pour demain ?  - Fil actus Santé
Cellules souches induites : les premiers essais sur l’homme, c’est pour demain ?

Dans un communiqué publié en fin de journée le 23 juillet, le ministère de la santé japonais a annoncé avoir donner son accord à l’équipe de Masayo Takahashi pour la phase I du premier essai clinique utilisant des cellules souches pluripotentes induites pour traiter la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). C’est une première mondiale, qui devrait permettre de vérifier que ce type de thérapie cellulaire est sans risque majeur pour l’homme.

Publicité

Maladie de la rétine provoquée par une dégénérescence progressive de la macula (partie centrale de la rétine), la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) entraîne un affaiblissement important des capacités visuelles. Causé notamment par des dépôts blanchâtres qui détruisent progressivement le centre de la rétine de l’œil, ce trouble prive le patient d’une partie de la vision centrale, voire, dans certains cas, jusqu’à une cécité partielle. Cette maladie touche essentiellement les personnes âgées de plus de 50 ans, et plus fréquemment, celles de plus de 65 ans. Elle existe sous deux formes : la forme humide qui évolue rapidement, et la forme sèche, plus lente, mais aussi plus destructrice. Actuellement, s'il existe des thérapies qui permettent de bloquer la progression de la première forme, aucun traitement ne permet de lutter contre la seconde, qui affecte entre 800 000 et 1 million de Français : il est malheureusement assez courant que la forme sèche progresse vers la forme humide.
C’est la première fois qu’une équipe de chercheurs à travers le monde va pouvoir tester sur l’homme l’impact de la thérapie cellulaire utilisant des cellules souches pluripotentes induites. Cette première phase, qui devrait être menée d’ici un an sur six patients atteints de DMLA dans sa forme la plus sévère, a pour but de s’assurer de l’innocuité d’une telle stratégie thérapeutique. Masayo Takahashi et ses collaborateurs de la Fondation pour la recherche biomédicale et l'innovation (Ibri), basée à Kobe, vont d’abord prélever? au niveau du bras des patients des cellules cutanées. Ces dernières vont être placés dans des milieux de cultures spécifiques et successifs qui vont permettre de les reprogrammer génétiquement afin qu’elles retrouvent leur état « embryonnaire » avant différenciation pour les transformer ensuite en cellules de la rétine totalement fonctionnelles, exprimant quatre gènes normalement ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2013-07-24 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus