Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-07-24
Fil actus Santé

Tags: SEP -  Myéline - 
SEP : vers la remyélinisation ?  - Fil actus Santé
SEP : vers la remyélinisation ?

Des chercheurs écossais auraient découvert un processus naturel capable d’activer la régénération de la myéline endommagée au cours du développement de la sclérose en plaque (SEP). C’est ce qui révèle une étude publiée en ligne sur le site de la revue Nature Neuroscience.

Publicité

Multifactorielle, la sclérose en plaques, ou SEP, est une maladie neurologique auto-immune chronique du système nerveux central. Elle se caractérise par une démyélinisation des fibres nerveuses du système nerveux central, qui entraîne une mauvaise circulation de l’information le long des neurones. En France, chaque année, 2 000 patients sont nouvellement diagnostiqués pour cette maladie. Dans 70 % des cas, ce sont de jeunes adultes âgés de 20 à 40 ans, et deux tiers d'entre eux sont des femmes. Au cours de l’évolution de la maladie, prés de 90 % des patients souffriront de raideurs musculaires CE qui entraveront leur mobilité et par conséquent leur qualité de vie.

A travers le monde de nombreux laboratoires de recherche tentent de percer les mécanismes impliqués dans la survenue de cette maladie fortement invalidante. C’est dans ce contexte que s’inscrivent les travaux de Charles Ffrench-Constant et ses collaborateurs de l’Université d’Edimbourg. Ces derniers se sont tout particulièrement intéressés aux différents processus de remyélisation partielle qui suivent parfois la démyélinisation du système nerveux central (SNC). Ils ont ainsi découvert qu’un facteur de croissance, produit par les macrophages, des cellules immunitaires, permettrait d’activer la restauration d’une partie de la myéline endommagée. Baptisée Activine A, cette molécule pourrait être une cible thérapeutique de choix pour combattre efficacement cette maladie auto-immune. C’est la première fois qu’une découverte permet d’entrevoir la guérison de la SEP. En effet, en jouant sur la production de l’Activine A, il serait possible théoriquement d’activer le processus de régénération de la myéline et ainsi restaurer les fonctions cognitives chez les patients touchées par cette maladie.

Forts de ces premières données, les chercheurs écossais espèrent mettre en place rapidement un protocole thérapeutique afin de vérifier leur hypothèse… Affaire à suivre…

Article écrit le 2013-07-24 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: EurekalertAccéder à la source


Publicité

En savoir plus

(crédit photo : neurones © wikimedia commons)