Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Immunologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-07-29
Fil actus Santé

Tags: chat -  allergie -  système immunitaire -  urticaire -  asthme - 
Allergies aux poils de chat, un traitement pour demain ?  - Fil actus Santé
Allergies aux poils de chat, un traitement pour demain ?

Fini les yeux qui piquent, le nez qui coule, les éternuements et autres crises d’urticaire quand vous êtes en présence de chats… D’après une étude parue dans la dernière édition du Journal of Immunology, des chercheurs britanniques auraient mis au jour les mécanismes impliqué? s dans l’allergie aux « poils de chat » ou plus exactement à leur sécrétion corporelle. Cette découverte pourrait ouvrir la voie à de nouvelles pistes thérapeutiques, voire à terme, à un traitement …

Publicité



Si pour certains les chats sont les meilleurs amis de l’homme, pour d’autres c’est leur ennemi numéro 1. En effet, certaines personnes sont allergiques aux sécrétions corporelles des félins et peuvent en présence d’un chat développer des réactions plus ou moins variées et plus ou moins graves, allant du simplement picotement du nez à des crises d’asthme. Malheureusement, aucun traitement ne permet actuellement de traiter ou de désensibiliser ce type d’allergies.

Afin d’aider les milliers de personnes souffrant de cette affection, Clare Bryant et ses collaborateurs de l’Université de Cambridge ont étudié les mécanismes menant aux réactions allergiques suite à l’exposition à des poils de chats. Ils ont ainsi montré que c’était bien les sécrétions corporelles des félins qui étaient en cause, et plus exactement ce serait une toxine bactérienne, baptisée lipopolysaccharide ou « LPS », contenu dans ces fluides qui activerait certains récepteurs immunitaires spécifiques chez l’homme.

Cette découverte est un premier pas vers la mise au point de futurstraitements. En effet, une meilleure connaissance des événements menant à une crise allergique devrait permettre de développer des stratégies thérapeutiques permettant de réduire, voire d’inhiber totalement les réactions immunitaires de notre organisme… Affaire à suivre …

Article écrit le 2013-07-29 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: NewswiseAccéder à la source


Publicité

En savoir plus

(Crédit photo : © By Dwight Sipler from Stow, MA, USA (Gillie awakened Uploaded by Jacopo Werther) via Wikimedia Commons)