Publicité
Accueil > Vie de l'Hôpital : actus > Revue de presse santé
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2013-08-02
Vie de l'Hôpital : actus

Tags: Urgences -  Hôtel-Dieu -  AP-HP - 
Urgences de l’Hôtel-Dieu : la fermeture, la seule solution possible ?  - Vie de l'Hôpital :  actus
Urgences de l’Hôtel-Dieu : la fermeture, la seule solution possible ?

Dans le bras de fer qui oppose depuis plusieurs mois le personnel hospitalier du plus vieil hôpital de Paris (Hôtel-Dieu) et l’administration de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), le dernier coup vient du président de la Commission médicale d'établissement (CME), le Pr Loïc Capron. Ce dernier dans un communiqué publié jeudi soir, a estimé que dans l’état actuel du service d’urgences, la fermeture est la seule solution envisageable.

Publicité

Devant l’incompréhension qui règne entre une partie de l'équipe médicale du service d’urgences de l’Hôtel Dieu et la direction administrative de l’APH-HP, et le dernier coup de force de cette dernière pour faire plier le personnel, la Ministre de la Santé, Marisol Touraine, a dû intervenir au début du mois de juillet et annoncer qu’elle repoussait de quelques mois la décision de fermer les urgences de cet emblématique centre hospitalier, situé en plein cœur de Paris, sur l’île de la Cité. A l’approche des municipales, ce sujet brûlant risquait d’être un des principaux points d’achoppement entre les différents candidats. La situation semblait donc apaisée pour les mois à venir.

C’était sans compter sur le président de la Commission médicale d'établissement (CME), le Pr Loïc Capron, véritable autorité médicale au sein de l’AP-HP. Ce dernier estime que pour des raisons de sécurité, il n’y a pas le choix. Dans un communiqué paru hier soir, ce dernier a déclaré que « maintenir ce service d'accueil des urgences serait flouer les Parisiens, de manière irresponsable et condamnable, en les mettant à la merci d'un accident grave dû à l'insuffisance de moyens. » C’est clair, il est temps de fermer le service des urgences de l’Hôtel-Dieu, qui malgré le travail et les compétences du personnel hospitalier est devenu obsolètes en raison de structures vétustes. Afin d’enfoncer définitivement le clou, le praticien conclu en prévenant que « ceux qui refuseront de m'entendre doivent, comme moi, être disposés à s'en justifier le jour venu… »

Article écrit le 2013-08-02 par Olivier Frégaville-Arcas _ information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus