Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Hématologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2013-08-07
Fil actus Santé

Tags: prise de sang -  infirmières -  robot - 
Prise de sang : les infirmières remplacées par des robots ?  - Fil actus Santé
Prise de sang : les infirmières remplacées par des robots ?

Si dans un avenir proche, ce n’était plus un être humain qui réalisait vos prises de sang mais une machine ? Loin d’être de la science-fiction, des chercheurs de la société californienne Veebot ont mis au point le premier robot capable de faire un garrot et de trouver la bonne veine pour récolter votre sang. Bien qu’à l’état de prototype, ce système pourrait, à terme, remplacer les infirmières…

Publicité

Dans un monde, où la place des robots est de plus en plus prépondérante, il est logique que des chercheurs américains aient eu l’idée de créer un prototype capable de faire des prises de sang à la place du personnel de santé. Vidéo à l’appuie, la société américaine Veebot vante les mérites de son robot. Ce dernier surpasserait les infirmières, notamment en étant capable de réaliser un garrot de façon totalement automatique. De plus, équipé d’un système de capteurs infrarouges, le robot trouverait en quelques secondes les bonne veines à piquer. D’après les premiers résultats, le « Veebot Robotic Phlebotomist » réussirait une bonne prise de sang du premier coup dans 83 % des cas. Comparativement, les infirmier(e)s feraient moins bien : ils n' auraient qu' un taux de réussite de 4 sur 5.

Si le prototype de la société Veebot semble être bourré d’avantages, le temps du tout-machine n’est encore qu’une utopie, et ce, fort heureusement pour les nombreuses personnes qui n’aiment pas les piqûres : la présence et la chaleur d’un être humain est souvent bénéfique pour rassurer et aider à penser à autre chose.

Article écrit le 2013-08-07 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: AFP Accéder à la source


Publicité

En savoir plus