Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-08-09
Fil actus Santé

Tags: Acide aristolochique -  cancer des reins -  cancer des poumons -  tabac - 
Médecine chinoise : une plante utilisée depuis des siècles, soupçonnée d’être cancérigène… - Fil actus Santé
Médecine chinoise : une plante utilisée depuis des siècles, soupçonnée d’être cancérigène…

L’acide aristolochique, utilisé depuis des siècles en médecine traditionnelle chinoise pour soulager l'arthrite et certaines inflammations, aurait un pouvoir cancérigène supérieur à celui du tabac. Cet extrait végétal provoquerait notamment des cancers des conduits urinaires. C’est ce que révèle une étude chinoise publiée dans le dernier numéro de la revue Science Translational Medicine.

Publicité

Adaptes d’une médecine naturelle, les chinois extraient ,des plantes ,de nombreux composés aux vertus thérapeutique. C’est le cas de l’acide aristolochique, que l’on trouve dans plusieurs espèces de plantes aristoloches. Bien qu’efficace dans le traitement de l’arthrite, de nombreux pays, tels que le Japon et les Etats membres de la Communauté européenne, ont interdit sa prescription, en raison de l’impact néfaste de cet acide sur nos reins.

Afin d’en savoir plus sur les effets de cette molécule sur notre organisme, Wu Ming-ling et ses collaborateurs de l’Hôpital mémorial Chang Gung, à Linkou et du Centre national du cancer de Singapour ont analysé génétiquement les tumeurs de 19 patients, exposés régulièrement à l'acide aristolochique et celles de 7 personnes n’ayant jamais pris ce type de substance.

Très vite les chercheurs ont observé plus de 753 mutations cancéreuses chez les volontaires ayant été en contact avec l’acide aristolochique, contre 91 chez les autres. Par comparaison, ce traitement spécifique de la médecine chinoise provoquerait plus de mutations que le tabac dans le cancer du poumon ou les rayons solaires dans le mélanome.

Il est clair que le pouvoir cancérogène de l’acide aristolochique est particulièrement fort. Face à ce constat, l'Agence américaine des médicaments (FDA) qui avait déjà mis en garde en 2001 contre les dangers de ce composé végétal, devrait renforcer les recommandations et tenter de limiter l’achat en ligne de ce dernier…

Article écrit le 2013-08-09 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: EurekalertAccéder à la source


Publicité

En savoir plus

(Crédit photo : Aristoloche © Schnobby (Own work) via Wikimedia Commons)