Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-08-30
Actualité médicale

Tags:
Les causes de la maladie d'Alzheimer - Actualité médicale
Les causes de la maladie d'Alzheimer

Les découvertes récentes d'une équipe de biologistes de l'université de Toronto à Mississauga pourraient apporter une solution au traitement et à la prévention de la maladie d'Alzheimer. Danton O'day et Michael Myre ont en effet étudié le rôle d'un élément, le calcium, dans le déclenchement de la maladie.

Publicité

Les découvertes récentes d'une équipe de biologistes de l'université de Toronto à Mississauga pourraient apporter une solution au traitement et à la prévention de la maladie d'Alzheimer. Danton O'day et Michael Myre ont en effet étudié le rôle d'un élément, le calcium, dans le déclenchement de la maladie.
L'absence de contrôle du niveau de calcium dans le cerveau entraîne un disfonctionnement des cellules nerveuses et, à terme, la mort. C'est ce qui se produit dans le cas d'Alzheimer. Cette théorie sur l'action du calcium est connue mais n'a jamais été approfondie, d'où l'intérêt de l'étude des deux chercheurs torontois.
Ils ont ainsi concentrés leurs efforts sur les effets du calcium, et plus spécifiquement la calmoduline. Cette protéine agit comme un régulateur au niveau des cellules du corps humain. Elle détecte et mesure la concentration en calcium, puis en fonction de cela se lie aux différentes protéines utiles au fonctionnement de l'organisme. Habituellement l'association de deux protéines se déroule selon un schéma séquentiel préétabli. Dans le cas de la calmoduline les protéines sont assimilées de façon irrégulière. En cas d'excès de calcium dans le corps, la calmoduline perd son rôle régulateur : elle cherche à se lier avec les autres protéines de façon incontrôlée et un dérèglement général se produit comme dans le cas de la maladie d'Alzheimer.
Les deux chercheurs ont alors étudié la structure des protéines impliquées dans deux modèles de la maladie, pour chercher les degrés de compatibilité avec la calmoduline. Malheureusement, dans 60 à 80% des cas les protéines sont susceptibles de s'associer avec cet élément. Le calcium n'est donc pas la cause directe de la maladie. Il active simplement la calmoduline qui, elle, régule 60 à 80% des protéines responsables d'Alzheimer. Cette étude qui nécessite des approfondissements constitue en tout cas un premier ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2004-08-30 par auteur
Source: Université de Toronto, News@UofT, 24/08/2004, http://www.news.utoronto.ca/bin6/040824-385.asp Renaud Didelot TORONTO, att-scientifique@consulfrance-toronto.org Cette information est un extrait du BE Canada numéro 258 du 30/08/2004 rédigé par l'Ambassade de France au Canada. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...