Publicité
Accueil > Revue de presse > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2013-09-06
Revue de presse

Tags: Celgène - 
Publication des résultats issus de l'étude de Phase III (MM-003) sur la polythérapie au pomalidomide plus dexaméthasone en faible dose par rapport à la dexaméthasone en forte dose chez des patients atteints de myélome multiple en rechute ou réfractaire dans la revue The Lancet Oncology - Revue de presse
Publication des résultats issus de l'étude de Phase III (MM-003) sur la polythérapie au pomalidomide plus dexaméthasone en faible dose par rapport à la dexaméthasone en forte dose chez des patients atteints de myélome multiple en rechute ou réfractaire dans la revue The Lancet Oncology

Celgene International Sàrl, une filiale en propriété exclusive de Celgene Corporation (NASDAQ : CELG), a annoncé aujourd'hui que les résultats mis à jour issus de MM-003, une étude de phase III multicentrique randomisée en ouvert (n=455) sur une polythérapie au pomalidomide (commercialisé sous le nom POMALYST® aux États-Unis et sous le nom IMNOVID® dans l'UE) plus dexaméthasone en faible dose, ont été publiés en ligne avant leur impression dans la revue The Lancet Oncology.

Publicité

L'étude comparait une polythérapie au pomalidomide sous forme orale plus dexaméthasone en faible dose avec la dexaméthasone en forte dose chez des patients atteints de myélome multiple réfractaire ou en rechute chez qui au moins deux traitements antérieurs sous bortezomib et sous lénalidomide, administrés individuellement ou en combinaison, avaient échoué.

Lors de l'analyse intérimaire (ASH 2012, suivi médian de 4,2 mois), l'étude a atteint son critère d'évaluation principal, car la polythérapie au pomalidomide plus dexaméthasone en faible dose a démontré une amélioration nette de la survie sans progression de la maladie (SPM) (3,8 mois contre 1,9 mois RR 0,41 p<0,0001) par rapport à la dexaméthasone en forte dose. Il y avait également une amélioration considérable du critère d'évaluation clé secondaire de survie globale (SG) (11,9 mois contre 7,8 mois RR 0,53 p<0,0002) par rapport à la dexaméthasone en forte dose, bien que 45 patients dans le groupe sous dexaméthasone en forte dose aient changé de groupe et reçu du pomalidomide.

En outre, le Comité de surveillance des données a recommandé que les patients n'ayant pas encore progressé dans le groupe sous dexaméthasone en forte dose aient accès au pomalidomide avec ou sans dexaméthasone en faible dose.

Lors d'un suivi médian de 10,0 mois, une analyse mise à jour de la SPM et une analyse de la SG finale ont été menées. La polythérapie au pomalidomide plus dexaméthasone en faible dose a continué à démontrer une SPM considérablement plus longue, le critère d'évaluation principal, par rapport à la dexaméthasone en forte dose (4,0 mois contre 1,9 mois, RR = 0,48, p<0,0001). De plus, la polythérapie au pomalidomide plus dexaméthasone en faible dose a démontré une amélioration nette de la SG par rapport à la dexaméthasone en forte dose (12,7 mois contre 8,1 mois, RR = 0,74, p = 0,0285). Le taux ...

Page suivante (2 / 10)

Article écrit le 2013-09-06 par Business wire
Source: Communiqué de presse Celgène

Mots clés: Celgène


Publicité

En savoir plus