Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-09-12
Fil actus Santé

Tags: Cancer de la prostate - 
Cancer de la prostate : mise au point d’un test génétique pour prédire son agressivité ?  - Fil actus Santé
Cancer de la prostate : mise au point d’un test génétique pour prédire son agressivité ?

D’après une étude américaine publiée dans la dernière édition de la revue Science Transnational Medicine, il serait possible de prédire l’agressivité d’un cancer de la prostate, en étudiant l’activité de trois gènes impliqués dans le vieillissement. Cette technique pourrait permettre d’aider au diagnostic et au choix de la stratégie thérapeutique. Il serait ainsi possible d’éviter des interventions chirurgicales non nécessaires.

Publicité

Chaque année, plus de 40 000 Français sont touchés par un cancer de la prostate. Les spécialistes s’accordent sur l’importance d’un diagnostic précoce. Plus il est détecté tôt, plus il est facile à traiter. Au-delà d’un certain stade, les traitements standards ne permettent plus la rémission, mais l amélioration de la qualité de vie et la survie du patient, qui, à terme, est malheureusement condamné. D’après les dernières données épidémiologiques, un homme sur 9 devrait, au cours de sa vie, développer une forme clinique de ce cancer. Si cette tumeur spécifiquement masculine n'apparaît que rarement avant 50 ans, les spécialistes conseillent de se faire dépister régulièrement dès 60 ans, âge à partir duquel les cas deviennent plus fréquents.

Afin d’améliorer le dépistage et d'aider les praticiens à choisir la stratégie thérapeutique la mieux adaptée au patient, Cory Abate-Shen et ses collaborateurs de la faculté de médecine Columbia à New York ont étudié différents bio-marqueurs génétiques. Ils ont ainsi découvert qu’en combinant les tests déjà existants permettant de calculer l’activité de trois gènes liés au vieillissement, il était possible de prédire le degré d’agressivité de la tumeur prostatique.

Grâce à cette technique, il serait donc envisageable de mettre en place un suivi régulier des patients et de déterminer rapidement la manière dont évoluera le cancer de la prostate, sans avoir besoin de faire une biopsie. D’après Cory Abate-Shen, « ces marqueurs génétiques pourraient permettre de lever l'incertitude actuelle quant à la nature du cancer de la prostate dans le diagnostic et assurer les patients du traitement adéquat. »

D’après les travaux menés par les chercheurs américains sur les échantillons de tumeurs de la prostate de 43 patients médicalement suivis durant une décennie,
si les tests sur les trois gènes sont négatifs, le cancer de la prostate à de très forts ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2013-09-12 par Olivier Frégaville-Arcas _ information hospitaière
Source: EurekaertAccéder à la source


Publicité

En savoir plus