Publicité
Accueil > Fil actus Santé > cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-09-13
Fil actus Santé

Tags: Mélanome -  cancer de la prostate -  mélatonine -  apnée du sommeil - 
Apnée du sommeil, un indicateur prédictif de l’agressivité des mélanomes

  - Fil actus Santé
Apnée du sommeil, un indicateur prédictif de l’agressivité des mélanomes

A l’occasion du Congrès annuel de l’European Respiratory Society (ERS), qui s’est tenu cette semaine à Barcelone, des chercheurs espagnols ont présenté une étude qui lierait troubles du sommeil et agressivité de certaines tumeurs. D’après leur travaux, l’apnée du sommeil pourrait être chez les personnes ayant développé un mélanome, un indicateur de sévérité…

Publicité

Tumeur maligne des mélanocytes, cellules qui pigmentent la peau, le mélanome est l’un des cancers dont la fréquence a le plus augmenté à travers le monde au cours de ces vingt dernières années. Mode de vie, bronzage à tout prix et en toutes saisons, sont les principales raisons de cette situation. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le nombre de personnes atteintes double à peu près tous les 10 ans. En France, en 2011, selon les données fournies par l'Institut national du cancer (INCa), 9 780 nouveaux cas ont été diagnostiqués, et un peu plus de 1 620 patients sont décédés des suites de cette maladie. Si, à un stade précoce, le pronostic vital n’est que peu engagé, la chirurgie donnant de bons résultats, lorsque le mélanome passe au stade métastatique (20 % des cas), il n' y a, aujourd'hui, quasiment aucun traitement efficace, et la survie du patient est malheureusement faible.

Fort du constat que de nombreux cancers, tels que celui de la prostate ou du côlon ont un lien étroit avec certains troubles du sommeil, Francisco Campos-Rodriguez et ses collaborateurs de l’Hôpital de Valme, situé à Séville, ont suivi les données médicales, ainsi que le sommeil de 56 patients atteints d’un mélanome malin cutané. Ils ont ainsi découvert que l’apnée du sommeil pourrait permettre de prédire le degré d’agressivité. Ainsi, une apnée sévère serait liée à un mélanome particulièrement invasif.

Pour les chercheurs, le niveau d’oxygène réduit dans le sang induit par l’apnée du sommeil serait un facteur aggravant de la croissance des tumeurs. Par ailleurs, la mélatonine, hormone qui régule notre horloge biologique, et qui est aussi impliquée dans le bon fonctionnement de notre système immunitaire, pourrait être la clé de cette corrélation.

Si ces résultats étaient confirmés par l’étude de plus grande ampleur, qui ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2013-09-13 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: EurekalertAccéder à la source


Publicité

En savoir plus