Publicité
Accueil > Revue de presse > Maladies infectieuses
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2013-09-16
Revue de presse

Tags: VIH/sida -  Gilead - 
Le régime de traitement du VIH à comprimé unique de Gilead basé sur le ténofovir alafénamide (TAF) maintient une suppression virale élevée pendant 48 semaines d'étude de phase 2 - Revue de presse
Le régime de traitement du VIH à comprimé unique de Gilead basé sur le ténofovir alafénamide (TAF) maintient une suppression virale élevée pendant 48 semaines d'étude de phase 2

Gilead Sciences, Inc. a annoncé aujourd'hui les résultats à 48 semaines d'une étude de phase 2 (Étude 102) évaluant un régime expérimental de comprimé unique à prise quotidienne contenant du ténofovir alafénamide (TAF) pour le traitement de l'infection par le VIH-1. À 48 semaines, un régime de 150 mg elvitégravir/150 mg cobicistat/200 mg emtricitabine/10 mg TAF s'est avéré être similaire à Stribild® (elvitégravir 150 mg/cobicistat 150 mg/emtricitabine 200 mg/fumarate de ténofovir disoproxil 300 mg) sur la base du pourcentage de patients dont les taux d'ARN du VIH étaient inférieurs à 50 copies/ml et a été associé à des marqueurs d'innocuité osseux et rénaux plus favorables. Ces découvertes ont été présentées aujourd'hui lors d'une séance tardive (Résumé No. H-1464d) à la 53ème Conférence intersciences sur les agents antimicrobiens et la chimiothérapie (ICAAC 2013) ayant lieu à Denver.

Publicité

« Ces résultats suggèrent que TAF pourrait représenter une avancée importante pour les personnes atteintes du VIH », a déclaré Paul Sax, MD, directeur clinique de la division des maladies infectieuses du Brigham and Women's Hospital à Boston, professeur de médecine à Harvard Medical School et investigateur de l'Étude 102. « Dans cette étude, le taux élevé de suppression virale du régime à base de TAF correspondait à celui du Stribild et ce régime avait un profil d'innocuité favorable pour ce qui est des changements rénaux et osseux ».

Dans l'Étude 102, 170 patients adultes séropositifs naïfs de traitement ont été randomisés (2:1) pour recevoir le régime expérimental à base de TAF ou de Stribild. À 48 semaines, 88,4 % (n=99/112) des patients recevant TAF et 87,9 % (n=51/58) des patients recevant Stribild atteignaient un ARN VIH (charge virale) inférieur à 50 copies/ml, selon l’algorithme statique de la FDA (analyse des sujets retenus ; différence ajustée par strate entre TAF et Stribild : -1,0 %, p=0,84, IC 95 % pour la différence : -12,1 %, 10,0 %). Aucune résistance au médicament n'a été observée chez les patients recevant le régime à base de TAF.

Les deux régimes ont été bien tolérés d'une manière générale. Aucun événement indésirable grave lié au traitement n'a été observé. Parmi les anomalies de laboratoire des marqueurs rénaux et osseux, des différences numériques ont été observées en faveur du régime à base de TAF. Il y avait une différence statistique significative dans le changement médian du taux estimé de filtration glomérulaire (eGFR) entre la valeur initiale et la 48ème semaine, avec une baisse du eGFR de -5,5 ml/min dans le bras TAF, par rapport à un déclin de -10,0 ml/min dans le bras Stribild (p=0,041). Par ailleurs, il y a eu une diminution du pourcentage ...

Page suivante (2 / 9)

Article écrit le 2013-09-16 par Business wire
Source: Communiqué de presse Gilead

Mots clés: VIH/sida Gilead


Publicité

En savoir plus