Le cancer du sein, parlons-en !", soutenue par le ministère des Affaires sociales et de la Santé , et l’Institut national du cancer, en partenariat avec l’Assurance maladie, la Mutualité sociale agricole et le Régime social des indépendants, a pour but de mieux informer le grand public et d’ouvrir un vrai dialogue autour de cette affection qui tue chaque année 12 000 de nos concitoyennes.">
Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-09-30
Fil actus Santé

Tags: Cacner du sein -  octobre rose -  dépistage - 
Cancer du sein : Octobre vire au rose - Fil actus Santé
Cancer du sein : Octobre vire au rose

Comme chaque année depuis maintenant 20 ans, le mois d’octobre en France est consacré à la lutte contre le cancer du sein. Baptisée Octobre rose, cette manifestation, organisée par l'association "Le cancer du sein, parlons-en !", soutenue par le ministère des Affaires sociales et de la Santé , et l’Institut national du cancer, en partenariat avec l’Assurance maladie, la Mutualité sociale agricole et le Régime social des indépendants, a pour but de mieux informer le grand public et d’ouvrir un vrai dialogue autour de cette affection qui tue chaque année 12 000 de nos concitoyennes.

Publicité

Pour la 20ème année consécutive en France, le mois d’octobre se teinte en rose et dévoile une nouvelle campagne de sensibilisation et d’information pour lutter contre le cancer du sein. Cette tumeur des glandes mammaires est la première cause de décès par cancer chez la femme. D’après les experts, chaque année, plus 53 000 Françaises seraient touchées par cette maladie, et un peu moins de 12 000 n'y survivraient pas. Par ailleurs, les données statistiques permettent d’établir qu’au cours de sa vie, une femme sur huit sera frappée par un cancer du sein. C’est un fait : depuis plusieurs décennies, la fréquence de ce type de tumeur dans les populations occidentales ne cesse de croître. En cause, plusieurs facteurs tels l’alimentation, la sédentarité, et le vieillissement de la population. Actuellement, il existe plusieurs traitements pour lutter contre cette maladie. Toutefois, la garantie d'un meilleur taux de survie dépend d'une démarche quasiment incontournable : le dépistage précoce.

C’est pour cette raison que cette année, l'association "Le cancer du sein, parlons-en !" a souhaité que la campagne d’information soit axée sur l’aide à la décision. En effet, il est toujours délicat, à l’annonce d’une tumeur, de savoir ce qu’il convient de faire. Ainsi, en répondant à toutes les questions des femmes concernées ou s’interrogeant sur cette maladie, les différents intervenants espèrent convaincre quant à l’importance d’un dépistage précoce. Pour parler des avantages et des inconvénients de ce dernier, les membres de l’association devraient s’appuyer sur deux études qui viennent d’être menées par l’INCa, et qui ont permis l’élaboration d’une nouvelle brochure claire et documentée.

En parallèle, une campagne radiophonique rappelant notamment que le dépistage du cancer du sein est recommandé tous les deux ans à partir de 50 ans, devrait relayer, pendant tout le mois d’octobre, les actions de terrain…

Article écrit le 2013-09-30 par Olivier Frégaville-Arcas
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus