Publicité
Accueil > Revue de presse > Cardiologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité
2013-10-23
Revue de presse

Tags: Biotronik - 
BIOTRONIK lance Idova 7 : le défibrillateur le plus puissant approuvé pour les examens IRM - Revue de presse
BIOTRONIK lance Idova 7 : le défibrillateur le plus puissant approuvé pour les examens IRM

BIOTRONIK, fabricant de technologie médicale cardiovasculaire de premier plan, a annoncé aujourd'hui le lancement de la nouvelle gamme Idova 7. Les DAI (défibrillateur automatique implantable) et CRT-D (défibrillateur avec fonction de resynchronisation cardiaque) Idova 7 offrent un traitement à ultra-haute énergie sans compromis sur les temps de charge courts (10 s), une plus petite taille (34 cc) et une longévité exceptionnelle de plus de onze ans. Conçu pour arrêter les arythmies létales du patient dès le premier choc, Idova 7 offre au patient une tranquillité d’esprit précieuse.

Publicité

Seul appareil du marché approuvé pour l'IRM et capable de fournir 45 Joules, Idova 7 est conçu pour optimiser la réussite du premier choc et réduire le besoin en chocs suivants. Idova 7 améliore donc la sécurité pour les médecins et les patients en leur faisant la promesse d'un traitement efficace dès le début.

« Dans l'idéal, le cœur d'un patient devrait réagir de la même façon à un traitement par DAI dans la vie au quotidien que lors du test après l’implantation. Mais cela n'est pas si souvent le cas », commente le Dr. Clemens Steinwender, Hôpital Général de Linz, Autriche. « Si je peux apporter cette énergie supplémentaire à mes patients dès le premier choc, alors je peux leur assurer qu'ils sont en sécurité. »

Pour que le traitement par DAI réussisse, il est essentiel de prendre en compte le seuil de défibrillation d'un patient (DFT), défini comme la quantité d'énergie nécessaire pour choquer le cœur et le ramener à un rythme normal. Mais le DFT a tendance à augmenter au cours du temps et nécessite des quantités d'énergie plus importantes. Des DFT plus élevés peuvent être engendrés par des facteurs aussi répandus que les médicaments prescrits, les cœurs sévèrement dilatés ou le jeune âge et les hauts niveaux d'activité.

« De nombreuses variables que je ne peux pas contrôler directement sont liées à l’état de santé du patient et à son mode de vie. Celles-ci peuvent malheureusement avoir un impact sur les seuils de défibrillation sans que nous en ayons connaissance », explique le Dr. Fabrizio Caravati, Hôpital Fondazione Macchi de Varèse, Italie. « Il est important de pouvoir rassurer les patients en leur affirmant qu'ils ont la quantité maximale d'énergie à leur disposition, au cas où ils en auraient besoin », continue le Dr. Paolo Bonfanti, ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2013-10-23 par Biotronik
Source: Communiqué de presse Biotronik

Mots clés: Biotronik


Publicité

En savoir plus