Publicité
Accueil > Fil actus Santé >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-12-04
Fil actus Santé

Tags: autisme -  prédisposition génétique -  pollution de l'air - 
Autisme, gènes de prédisposition et pollution ne font pas bon ménage
  - Fil actus Santé
Autisme, gènes de prédisposition et pollution ne font pas bon ménage

Une nouvelle étude, dont les résultats viennent d’être publiés dans le dernier numéro de la revue Epidemiology confirmeraient le lien entre pollution et risques de survenue de troubles autistiques. D’après des chercheurs américains, certains gènes de prédisposition à la maladie seraient activés lors du développement embryonnaire quand la future mère est exposée à des niveaux élevés à la pollution de l'air.

Publicité

Trouble du comportement qui se définit par une inadaptation à l'environnement social et à une impossibilité de communiquer avec le monde extérieur, l’autisme se manifeste dès la petite enfance et persiste à l’âge adulte. Selon les spécialistes, il existerait plusieurs formes plus ou moins graves de cette affection qui se caractérise par de nombreux symptômes pouvant varier d’un patient à l’autre. Avant l’âge de 20 ans, on estime qu’un enfant sur 150 est touché par ce type de trouble, soit plus de 100 000 jeunes Français. Actuellement, on évalue entre 400 000 et 600 000 le nombre de personnes atteintes, vivant sur le territoire hexagonal.
Ce n’est pas la première fois, que des chercheurs montrent qu’il existe un lien étroit entre pollution atmosphérique et autisme. D’après une étude parue en juin 2013 dans la revue Environmental Health Perspectives, les femmes enceintes, qui seraient exposées à des taux élevés de particules polluantes en suspension dans l’air, auraient deux fois plus de risques de donner naissance à un enfant autiste.
Forts de ces premières données, Heather E. Volk et ses collaborateurs, de l’Université de Californie du Sud et de l'Institut de recherche de l'Hôpital Saban des enfants de Los Angeles, ont tenté mettre en évidence les mécanismes liant pollution et survenue de la maladie. Pour cela, ils ont étudié les dossiers médicaux de 408 enfants âgés de 2 à 5 ans dont 252 étaient atteints de troubles autistiques et ont analysé l’environnement de ces derniers et de leur mère (sources et niveau de pollution de leur habitat). Par ailleurs, ils ont aussi, à partir d’un échantillon de sang déterminé leur génotype MET (gène codant pour la protéine MET impliquée dans la survenue de ce trouble).
Les chercheurs ont ainsi découvert qu’il existait un lien étroit entre un facteur de risque génétique de ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2013-12-04 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: NewswiseAccéder à la source


Publicité

En savoir plus





: Sur le même thème...