Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2013-12-13
Fil actus Santé

Tags: Méningite à méningocoque B - 
Méningite de type B, un vaccin enfin disponible en France - Fil actus Santé
Méningite de type B, un vaccin enfin disponible en France

Suite à l’obtention, par la Commission européenne en janvier dernier, d’une autorisation de mise sur le marché, le Bexsero®, vaccin contre la méningocoque B, mis au point par les laboratoires pharmaceutiques suisses Novartis, est enfin disponible en France.

Publicité

Infection bactérienne entraînant une raideur de la nuque, de la fièvre, des courbatures, des maux de tête et une photophobie, la méningite à méningocoques B (Neisseria meningitidis), bactéries à l'origine des cas les plus fréquents de méningites en France, touche principalement les enfants en bas âge. Elle peut laisser dans certains cas de graves séquelles neurologiques et parfois être mortelle. En 2010, en France, 364 personnes ont été atteintes par cette maladie et 37 ont succombé de ses suites, soit 10 % des malades. Difficilement contrôlable, elle se transmet par le biais de la toux, des postillons et par contact direct.

Face à cette maladie particulièrement contagieuse et handicapante, le groupe pharmaceutique suisse Novartis a mis au point un vaccin à large spectre pour la méningite B. Jusqu’à présent, les seuls traitements prophylactiques connus ne permettaient pas de protéger l’organisme contre la plupart des méningocoques B en raison de leur grande variabilité.

D’après les données fournies dans la notice du Bexsero®, ce nouveau vaccin permettrait de lutter contre 70 à 90 % de souches responsables de cette infection, circulant actuellement sur le territoire européen.

Depuis hier, le Bexsero® a obtenu l’autorisation d’être disponible dans les pharmacies de l’Hexagone pour un prix inférieur à 100 euros. Bien que le ?,médicament ne soit pas encore remboursé par la Sécurité sociale, une prescription médicale est nécessaire pour l’obtenir. Son mode d’administration est simple : deux doses pour les enfants de plus de deux ans et trois doses pour les nouveaux nés jusqu’à l’âge de 6 mois.

En France , les autorités sanitaires estiment que ce médicament prophylactique doit être utilisé avec modération et uniquement chez les populations à risques. Il n’est pour l’instant pas à l’ordre du jour d’inscrire le Bexsero® dans le calendrier vaccinal.

Article écrit le 2013-12-13 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: AFPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus