Publicité
Accueil > Politique de Santé - Santé publique > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-12-02
Politique de Santé - Santé publique

Tags:
Impact des niveaux de garantie des complémentaires santé sur les consommations de soins peu remboursées par l'Assurance maladie : le cas des lunettes et des prothèses dentaires  - Politique de Santé - Santé publique
Impact des niveaux de garantie des complémentaires santé sur les consommations de soins peu remboursées par l'Assurance maladie : le cas des lunettes et des prothèses dentaires

Aujourd’hui, plus de 9 personnes sur 10 vivant en France sont couvertes par un contrat de couverture complémentaire maladie. Cette large diffusion ne doit pas faire oublier que les niveaux de garantie sont variables, notamment en optique et en dentaire. Ainsi, pour les prothèses dentaires et les lunettes, la dépense laissée à la charge de l’assuré après remboursement de la complémentaire peut varier de plusieurs centaines d’€uros. Ceci conduit à s’interroger sur l’influence des niveaux de garantie sur le recours à ces soins ainsi que les dépenses s’y rapportant.

Publicité

Aujourd’hui, plus de 9 personnes sur 10 vivant en France sont couvertes par un contrat de couverture complémentaire maladie. Cette large diffusion ne doit pas faire oublier que les niveaux de garantie sont variables, notamment en optique et en dentaire. Ainsi, pour les prothèses dentaires et les lunettes, la dépense laissée à la charge de l’assuré après remboursement de la complémentaire peut varier de plusieurs centaines d’€uros. Ceci conduit à s’interroger sur l’influence des niveaux de garantie sur le recours à ces soins ainsi que les dépenses s’y rapportant. Deux questions se posent alors : une meilleure prise en charge incite-t-elle les individus à accroître leurs consommations de manière injustifiée ? Participe-t-elle plutôt à la diminution des disparités d’accès au soins en permettant aux ménages les plus modestes d’acheter des biens auxquels ils auraient renoncé faute de moyen ?

Notre étude ne montre d’effet massif des niveaux de garantie ni sur le recours aux lunettes et aux prothèses dentaires, ni sur la dépense. En revanche, cet effet est plus marqué pour les ménages modestes démontrant une nouvelle fois le rôle de la couverture complémentaire dans l’amélioration de l’accès aux soins peu remboursés par l’Assurance maladie. Enfin, nous mettons en évidence qu’à niveau de garantie donné, le milieu social a une influence modérée sur ces consommations.



lire l'étude...

Article écrit le 2005-12-02 par Pascale Lengagne, Marc Perronnin
Source: Accéder à la source


Publicité

En savoir plus