Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2014-01-10
Fil actus Santé

Tags: Maladie de Parkinson -  thérapie génique -  dopamine - 
Maladie de Parkinson : l’espoir de la thérapie génique pour soigner les symptômes… - Fil actus Santé
Maladie de Parkinson : l’espoir de la thérapie génique pour soigner les symptômes…

Des chercheurs français viennent de montrer qu’il est possible par thérapie génique d’améliorer de façon significative le quotidien de patients atteints de la maladie de Parkinson, notamment en leur permettant un meilleur contrôle de leurs mouvements. C’est ce que révèle une étude présentée, hier au cours d’une conférence de presse, au CHU Henri Mondor de Créteil et publiée dans le dernier numéro de la revue médicale The Lancet.

Publicité

Maladie neurologique chronique dégénérative qui se déclare entre 45 et 70 ans, la maladie de Parkinson affecte le système nerveux central. Elle est à l’origine de troubles essentiellement moteurs, à évolution progressive. Reconnaissable aux tremblements incontrôlés des membres du patient, cette pathologie est la conséquence directe de la destruction lente de neurones du locus niger (ou « substance noire ») et d'une atteinte des faisceaux nigro-striés. En France, elle toucherait un peu plus de 150 000 personnes. S’il n’existe aucun traitement curatif, il est possible avec le Lévodopa, un médicament contenant un précurseur de la dopamine, de ralentir l’évolution de la maladie et ainsi, d’améliorer la qualité de vie des patients. Dans certains pays, il est possible pour quelques cas graves, d’avoir recours à la stimulation cérébrale profonde. On estime qu’un peu plus de 100 000 parkinsoniens dans le monde y ont accès.

Sachant que la maladie de Parkinson est clairement liée à un déficit de dopamine, dû à la dégénérescence des neurones chargés de sa production, Stéphane Palfi, neurochirurgien à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil, et ses collaborateurs de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), de la plateforme CEA/Miercen et de l’Université de Cambridge, ont mis au point une technique permettant d’induire, au cœur des cerveaux lésés, la sécrétion de dopamine nécessaire à son bon fonctionnement. Le principal but de leurs travaux est de mieux réguler l’apport de ce neurotransmetteur au niveau du cortex cérébral et ainsi d'améliorer la qualité de vie des patients.

Leur méthode s'appuie sur les principes de la thérapie génique. Ainsi, en 2008, ils ont injecté, à douze patients français et trois britanniques, un lentivirus (virus de cheval sans danger pour l’homme), préalablement vidé de son contenu génétique afin d’introduire dans l’organisme hôte au niveau du stratium, 3 ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2014-01-10 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: Inserm - AP-HPAccéder à la source


Publicité

En savoir plus