Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Hematologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2014-02-04
Fil actus Santé

Tags: ANSM -  Leucémie - 
Cancers du sang : autorisation temporaire d’utilisation accordée pour un traitement luttant contre les résistantes médicamenteuses - Fil actus Santé
Cancers du sang : autorisation temporaire d’utilisation accordée pour un traitement luttant contre les résistantes médicamenteuses

C’est une bonne nouvelle pour de nombreux patients souffrants d’un cancer du sang résistant à tout traitement standard. L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) vient de donner son feu vert pour que l'ibrutinib bénéficie d’une autorisation temporaire d’utilisation (ATU). Cette décision intervient suite aux premiers résultats très prometteurs obtenus lors d’essais cliniques en cours.

Publicité

Forme la plus répandue de leucémie en France, la leucémie lymphoïde chronique (LLC) touche chaque année 4 500 Français. En parallèle, le lymphome à cellules du manteau (LCM) n’affecte que 600 à 700 nouvelles personnes chaque année. Ces deux cancers du sang voient émerger régulièrement des résistances. En effet, de nombreuses études ont montré que certaines tumeurs arrivaient à s’adapter aux traitements standards. Ne réagissant plus aux médicaments qu’on leur administre, certains patients font des rechutes. Afin de lutter contre ces résistances, de nouvelles molécules ont été mises au point et sont actuellement en cours de test.

C’est dans ce contexte qu’a été développé l’ibrutinib. Destiné à traiter les patients qui souffrent d’une rechute ou d’une forme rare et réfractaire de leucémie lymphoïde chronique (LLC) ou de lymphome à cellules du manteau (LCM), ce médicament permettrait de lutter efficacement contre certaines formes de résistances. C’est ce que suggèrent les premiers résultats des tests pratiqués sur l’homme. En effet, la molécule semble bien tolérée par les patients et les chercheurs ont observé une rémission durable dans 50 à 70% des cas. Face à ce constat, l’ANSM vient d’annoncer qu’elle délivrait une ATU à cette molécule, suite à la demande du laboratoire Janssen-Cilag qui en est le fabriquant, en attendant qu’elle obtienne, d’ici quelques mois, une autorisation de mise sur le marché (AMM) en bon et du forme.

Cette procédure accélérée devrait permettre aux patients atteints de LLC ou de LCM et uniquement à eux de recevoir ce médicament sous certaines conditions très restrictives. En effet, l’ANSM a expliqué que la délivrance de ce traitement se ferait au cas pas cas. En tout, une centaine de patients devraient être concernés par cette mesure… L’ibrutinib est déjà autorisé par la FDA aux Etats-Unis.

Article écrit le 2014-02-04 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: ANSMAccéder à la source


Publicité

En savoir plus

(crédit photo : Lymphocyte © wikimedia commons)