Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2014-02-24
Fil actus Santé

Tags: Cancer de la prostate : Vitamine E -  Sélénium - 
La supplémentation en  vitamine E et sélénium, un risque augmenté de survenue d’un cancer de la prostate - Fil actus Santé
La supplémentation en vitamine E et sélénium, un risque augmenté de survenue d’un cancer de la prostate

Des chercheurs américains viennent de montrer que la supplémentation en vitamine E et en sélénium, même à faibles doses, était associée à un risque accru de développer un cancer de la prostate. C’est ce que suggère une étude parue dans la dernière édition du Journal of the National Cancer Institute.

Publicité

Chaque année, plus de 40 000 Français sont touchés par ce type de cancer, ce qui en fait le premier cancer chez l’homme. Plus il est détecté tôt, plus il est facile à traiter. Afin de réduire les risques de survenue de cette tumeur et de mettre en place des campagnes de prévention, une meilleure connaissance des facteurs de risques est nécessaire.

Alors que des travaux antérieurs avaient déjà montré que la prise de sélénium en dehors des prises alimentaires, même en petite quantité, avait des effets néfastes sur certains organes, dont la prostate, Alan Kristal et ses collaborateurs du Fred Hutchinson Cancer Research Center ont souhaité en savoir plus quant à l’impact de la supplémentation en vitamines sur la formation**** de cancers.

Ils ont donc mis en place une étude multicentrique qui s’est appuyée sur les résultats fournis par l’essai clinique intitulé « Selenium and Vitamin E Cancer Prevention Trial (SELECT) ». Ce dernier, qui a concerné plus de 35 000 hommes, montrait que la prise à forte dose en compléments alimentaires de sélénium (200 mcg/ jour) et de vitamine E (400 UI/jour) augmentait significativement les risques de développer un cancer de la prostate de grade élevé.

Forts de ces données, les chercheurs américains ont suivi, de 2001 à 2008, 1 739 hommes participant déjà l’essai SELECT et ayant déclaré un cancer de la prostate, et 3 117 sujets "témoins", sans tumeur diagnostiquée. L’objectif de l’expérience consistait à évaluer l’effet du sélénium et de la vitamine E, pris séparément, ou ensemble.

En raison de la survenue de plusieurs cancers de la prostate, l’étude a dû être interrompue avant son terme. En effet, la prise de sélénium en complément alimentaire est clairement liée à une forte augmentation des risques de survenues de tumeurs. Chez les patients non carencés, elle ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2014-02-24 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: EurekalertAccéder à la source


Publicité

En savoir plus

(Crédit photo : coupe anatomique d'un adénocarcinome d'un cancer de la prostate © wikimedia commons)