Publicité
Accueil > Politique de Santé - Santé publique > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-01-13
Politique de Santé - Santé publique

Tags:
Evaluation de l'impact d'un rappel informatique sur la prise en charge de patients diabétiques de type 2.  - Politique de Santé - Santé publique
Evaluation de l'impact d'un rappel informatique sur la prise en charge de patients diabétiques de type 2.

De nombreuses études montrent que dans les domaines où des références de bonne pratique ont été élaborées, les conduites thérapeutiques des médecins s'en éloignent dans une proportion non négligeable. Comment faire en sorte que ce décalage se réduise et que la qualité des soins ainsi s'améliore ? Quelles interventions auprès des praticiens sont les plus effi caces ?

Publicité

De nombreuses études montrent que dans les domaines où des références de bonne pratique ont été élaborées, les conduites thérapeutiques des médecins s'en éloignent dans une proportion non négligeable. Comment faire en sorte que ce décalage se réduise et que la qualité des soins ainsi s'améliore ? Quelles interventions auprès des praticiens sont les plus effi caces ?
Depuis plusieurs années, des politiques nationales sont mises en oeuvre pour agir dans ce domaine. Mais les évaluations d'impact des différents modes d'interventions proviennent encore essentiellement d'études anglo-saxonnes. Le but de cette étude est de tester, dans le contexte spécifi que de la médecine générale française, un type d'intervention novateur consistant à rappeler au médecin, au moment de la rencontre avec le patient diabétique de type 2, les recommandations relatives à l'éducation diététique par le biais d'une alerte générée par son logiciel informatique.
Les généralistes bénéfi ciant du rappel informatique en ont bien utilisé les fonctionnalités : ils ont régulièrement imprimé une fi che de conseils sur le régime alimentaire (pour 45 % des patients) et plus rarement une grille leur permettant de suivre l'évolution de leur poids (pour 6 % des patients), pour remise éventuelle au patient. Il s'avère par ailleurs que l'utilisation des fonctionnalités offertes par le rappel informatique est plus importante si le généraliste a été averti au préalable de l'intervention et l'a acceptée.

Néanmoins, on ne constate pas, au cours de l'année qui suit l'intervention par rappel informatique de diminution signifi cative du poids des patients et de la presciption de médicaments .

lire l'étude...

Article écrit le 2005-01-13 par Julien Mousquès
Source: Accéder à la source


Publicité

En savoir plus