Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2014-02-28
Actualité médicale

Tags: Grippe - 
Prévoir les épidémies de grippe grâce à la génomique - Actualité médicale
Prévoir les épidémies de grippe grâce à la génomique

Des scientifiques allemands ont mis au point un modèle bio-informatique, capable de prédire l’évolution de la grippe A H3N2, une des principales responsables des épidémies saisonnières.

Publicité

Pour les Oscars, il y a les nominés et les lauréats. Dans le cas de la grippe saisonnière, les souches virales nominées pour la prochaine épidémie sont proposées par l’Organisation mondiale de la santé, qui édicte des recommandations à destination des fabricants de vaccins basées sur les données épidémiologiques de l’année précédente, en particulier sur la dynamique des variétés des grippes A et B. Mais contrairement aux célébrations artistiques, ici, rien ne garantit que les lauréats auront bien été nominés : dans le monde microbien, aucune loi n’interdit, en effet, que l’Oscar du meilleur virus soit décerné à un simple figurant ou même à un inconnu, des variants émergents pouvant parfaitement dominer une saison épidémique. Or le système de prédiction actuel s’appuie sur les souches existantes sans prendre en compte l’apparition de nouvelles souches, alors que la famille des Orthomyxoviridæ – qui comprend cinq genres dont celui des Influenzavirus, responsables des différentes grippes – mutent très rapidement. Marta Luska et Michael Lässig, de l’Université de Cologne, proposent d’anticiper ces phénomènes d’émergence grâce à un modèle bio-informatique prédictif qui s’appuie sur l’adaptation génomique du virus.
Les chercheurs ont travaillé à partir de bases de données recensant les séquences – notamment celles des hémagglutinines – des virus H3N2 circulant depuis 1968. Ce modèle repose sur l’analyse de 3 944 séquences, corrélée à la fréquence et à la capacité d’adaptation de ces différentes souches. Ce dernier critère est évalué en fonction des changements d’épitopes mais aussi des modifications de séquences qui ne codent pas directement des protéines de surface. Un système qui permet de prévoir efficacement l’évolution des lignées virales H3N2 d’une année sur l’autre.
En testant leur modèle sur les épidémies postérieure à 1993, les chercheurs ont ainsi pu prévoir, rétrospectivement, 113 émergences de lignées H3N2 sur 121 et 51 déclins ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2014-02-28 par Agnès Vernet pour Biofutur
Source: Nature Accéder à la source

Mots clés: Grippe


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...