Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Endocrinologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2014-03-13
Fil actus Santé

Tags: Diabète -  facteurs épigénétique - 
Diabète de type 2 : des facteurs épigénétiques en cause ?  - Fil actus Santé
Diabète de type 2 : des facteurs épigénétiques en cause ?

D’après les travaux menés par des chercheurs suédois, les patients atteints d’un diabète de type 2 verraient leur ADN modifié par des facteurs épigénétiques, et tout particulièrement dans les zones contenant des gènes nécessaires à la synthèse de l’insuline*. C’est ce que ce que révèle l’étude publiée dans la dernière édition de la revue PLoS ONE.

Publicité

Maladie non transmissible et chronique, le diabète est un trouble du métabolisme qui se manifeste par un excès de sucre dans le sang, dû à une résistance des cellules à l’action de l’insuline : quand le pancréas est trop sollicité, il n’arrive plus à en produire suffisamment. Le patient est alors obligé de s’injecter plusieurs fois par jour cette hormone par voie intraveineuse. Il existe deux formes de diabète : l’insulino-dépendant dit "de type 1" (maladie auto-immune), et le non insulino-dépendant dit "de type 2" qui touche le plus souvent les personnes en surpoids (ou obèses), ce dernier étant souvent appelé "diabète gras". Actuellement, on estime que plus de 3,5 millions de Français sont diabétiques, dont 2,9 millions atteints d’un diabète de type 2.

Notre patrimoine génétique hérité de nos parents est à l’abri au cœur des noyaux de nos cellules. Dans certaines conditions, il arrive que nos modes de vie ou notre environnement entraînent de profondes modifications de notre ADN. Suite à un processus appelé méthylation, l’expression de certains de nos gènes est affectée par ce qu’on nomme des facteurs épigénétiques. Ce sont ces mécanismes que Charlotte Ling et ses collaborateurs de l’Université de Lund ont étudiés dans le cadre du diabète de type 2.

En analysant les cellules productrices d'insuline de personnes en bonne santé et de patients atteints de diabète de type 2, les chercheurs ont découvert des modifications génétiques dues à des facteurs épigénétiques dans plus de 800 gènes. Une étude plus approfondie a permis de montrer qu’une centaine d’entre eux seraient directement impliqués dans la production d’insuline. Par ailleurs, ils ont montré que les modifications induites par ces facteurs environnementaux pourraient contribuer au développement de cette maladie endocrine.

Ainsi, la survenue du diabète de type 2 ne serait pas que d'origine ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2014-03-13 par Olivier Frégaville-Arcas _ Information hospitalière
Source: EurekalertAccéder à la source


Publicité

En savoir plus